FT – B.A.Bar

Fiche Technique C.I.E.R.A.
B.A.Bar
 

Date de rédaction de la fiche : 26/09/03
Dates de mise à jour : 02/06/04
 

B.A.Bar est un lecteur de code-barre portable muni d’une voix digitale. La Fondation Suisse pour les Téléthèses évalue depuis 1998 cet outil crée par Jean-Claude Gabius. B.A.Bar n’a pas été spécifiquement conçu pour les personnes autistes mais il peut répondre à différents besoins de celles-ci.
 

En ce qui concerne les caractéristiques techniques, B.A.Bar se présente comme un gros téléphone portable de 17 cm et d’un poids de 290 grammes. Sa capacité d’enregistrement est de 32 minutes. Même si B.A.Bar n’est fourni qu’avec 3000 étiquettes auto-collantes de code-barre, il peut en lire 10 000.
 

B.A.Bar a deux fonctions :
 

–        Une fonction de synthèse vocale : à chaque étiquette code-barre est associé un message (il peut s’agir d’un son, de musique, de mots ou de phrases). L’étiquette « code-barre » peut ensuite être collée sous un objet, une photo, un pictogramme… Lorsque l’appareil est positionné sur le code-barre, le message correspondant est alors émis. Les messages sont enregistrés par une ou plusieurs personnes de l’entourage de l’utilisateur. B.A.Bar est donc totalement personnalisé.
 

–        Une fonction « écho » qui permet de s’enregistrer et de se réentendre immédiatement. Cette fonction s’adresse surtout aux personnes ayant un trouble d’articulation ou un trouble de la parole
 

Les utilisations possibles de B.A.Bar :
 

–        Faire parler un tableau de communication : à chaque pictogramme est associé un code-barre. Lorsque l’on présente B.A.Bar sur un élément du tableau de communication (et donc sur un code-barre), il restitue le message associé à cet élément. Cela permet de renforcer le lien entre la forme orale du mot, la représentation visuelle et le concept. Cet apprentissage pourra être poursuivi de façon autonome par l’utilisateur de B.A.Bar. Cela permet aussi à l’utilisateur de B.A.Bar de communiquer de façon « verbale » et de cette façon de se rapprocher de la norme de l’acte social de communiquer. La compréhension du message est aussi facilitée : il est plus habituel d’entendre un message verbal que de décoder un message composé de pictogrammes.
 

–        Prolonger l’action de l’orthophoniste : La fonction « écho » de B.A.Bar permet à son utilisateur de s’auto corriger lorsqu’il ne prononce pas correctement un mot.

Lors d’une tâche « autonome », l’utilisation de B.A.Bar permet d’effectuer un travail spécifique sur le vocabulaire, d’aborder des notions grammaticales … Bien évidemment, le lien entre forme visuelle, forme orale et concept est encore renforcé.
 

–        B.A.Bar permet aussi dans une certaine mesure une acquisition du langage hors du contexte « social » : lorsque la personne autiste est seule et qu’elle utilise B.A.Bar, elle peut acquérir certaines compétences langagières sans que ses difficultés de communication n’interfèrent dans le processus d’apprentissage.
 

–        Compenser les difficultés de mémorisation par la répétition inlassable et strictement identique de certains messages.
 
 

Bibliographie
 
        Article

·       Le projet B.A.Bar et les personnes atteintes d’autisme / Jean-Claude Gabus in L’orthophoniste, n° 225, janvier 2003. –pp. 19-27.

Référence CIERA 00691 (03)
 
 

Site internet

 

Fondation suisse pour les téléthèses : www.fst.ch

 
 

Distributeur en France

 
 
Protéor : www.proteor.fr

Contact à Rennes : Casimir Lechevallier. Tel : 02 99 07 97 73

Prix : 1424 €

2 Des réflexions sur “FT – B.A.Bar

  1. Pingback: Fiches techniques Autisme du CIERA (Nantes) | Pontt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*