Coupe-mots

J’ai appris l’existence de ce nouveau logiciel en visitant le blog du Réseau Nouvelles Technologies.

Il me semble que les captures d’écran ci-dessous suffiront à vous faire comprendre ce dont il s’agit : les mots d’un texte peuvent être automatiquement découpés en syllabes, en consonnes/voyelles ou en mettant en évidence certains sons complexes.

coupemot1

coupemot2

coupemot3

coupemot5

coupemot4

Ce logiciel est encore tout neuf et il me semble qu’il pourrait être amélioré. Comme le dit son auteur, si vous constatez des dysfonctionnements ou souhaitez proposer des idées d’amélioration, n’hesitez pas à lui laisser un commentaire.

Voici les remarques que je lui ai faites après essai :

– La touche F1 tente d’ouvrir un fichier inexistant. L’aide se trouve dans un fichier rtf (doc-coupe_mots.rtf).

– Ce serait chouette de pouvoir distinguer, non pas seulement les voyelles des consonnes mais les sons vocaliques des sons consonantiques. Ainsi par exemple, dans le mot FONCTIONNALITÉ, le premier « on » est un son vocalique, le second « on » est composé d’une voyelle et d’une consonne aux niveaux graphémique et sonore.

– La mise en évidence des sons complexes est encore problématique. Ainsi, si je demande de les marquer tous, le « er » de AIDER l’est mais pas le « ai » et le « tion » de FONCTIONNALITÉ l’est également (comme dans OPPOSITION).

http://stephaxad.over-blog.com/


 Eh oui, la famille Black ne s’arrête pas à Mary et Frances.




 

4 Replies to “Coupe-mots”

  1. Pingback : Pack DysVocal | Pontt

  2. Très impressionnant!

    Petites remarques :  dans la découpe syllabique de groupes consonantiques de plus de trois consonnes, la première lettre se ballade toute seule… (Strasbourg, structure, etc. Soit, il n’y
    en a pas des millions en français…)

    De plus, certaines graphies complexes ne sont pas reprises dans le découpage en terme de sons (AUprès par exemple), alors que d’autres, comme tu le dis, Bill, le sont erronément (StéphANe,
    internET).

    N’empêche que… bravo au papa bénévole qui a créé ça! 😉

    • Merci Stéphane pour ton commentaire.
      Il me semble que, même si on se limite à la segmentation syllabique, cela peut être utile. Pour les graphies complexes (plutôt que les sons complexes), à nous de les sélectionner et à nous d’expliquer pourquoi « an » donne un son dans antipode et se décompose en a + n dans anniversaire ou Stéphane. Ce n’est qu’un exemple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*