Chewing word

Paula Dei-Cas, que je remercie, nous transmet le message suivant :

Bonjour,
Lors des journées organisées par l’Institut d’orthophonie de Lille sur les troubles de la communication des personnes cérébrolésées, E. Castaix-Nègre (association ISAAC Francophone) a présenté diverses avancées dans les domaines de la communication alternative et augmentative, en particulier un logiciel mis en place par un labo de l’université de Metz (créateur Aristide Grange): chewing word . Il est gratuit et accessible sur mac et pc et très bien. J’ai déjà changé la vie d’un de mes patients qui voulait absolument écrire des mails et ne pouvait pas (souris au pied), il peut à présent avec cette écriture intuitive accéder à la communication écrite. C’est très bien aussi pour nos patients dys(lexiques, et orthographiques surtout), mais j’y vois aussi des pistes même pour la rééducation. Pour le téléchager allez sur google, faites une recherche chewing word et vous tombez dessus.
Super, adapté, gratuit (ce n’est pas rien pour nos patients).
Paula

3 réflexions sur “Chewing word”

  1. Pingback : Chewing word (2) | Pontt

  2. C’est un peu déroutant dans un premier temps car les lettres sur le clavier changent sans cesse de place. Mais au bout du compte, c’est un clavier remarquablement intelligent ! la prédiction est vraiment impressionnante, et on gagne un temps considérable
    J’ai un peu galéré pour trouver les chiffres (mais avec le manuel on s’en sort), le logiciel demandera un minimum d’apprentissage mais ensuite pour les patients privés de parole, quel gain de temps ! et globalement, il est très simple à utiliser.
    Je l’ai déjà conseillé à une jeune ado dyslexique car je pense qu’il peut intéresser aussi cette population
    Merci au nom de tous les patients qui vont pouvoir en profiter !
    Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*