pré-test et test de déglutition pour adultes en milieu hospitalier

Anne Michel est orthophoniste au centre hospitalier d’Angoulême. Elle nous communique ici le travail avec l’équipe à laquelle elle collabore dans le service de neurologie, avec sa consoeur Frédérique ROUSSEL. Leur objectif était de mettre à disposition des soignants et aides-soignants un outil simplifié suffisamment limpide pour qu’ils puissent se l’approprier, mais qui leur fournisse également les informations nécessaires à des adaptations alimentaires précises.

Cela comprend trois déclinaisons d’une même démarche autour du bilan général de déglutition, avec une évaluation des risques de fausse route à compléter par l’orthophoniste et un test de capacité fonctionnelle de déglutition destinée à l’équipe. On retrouve ce document à destination du service de neurologie ou du service de soins de suite.

Anne précise ceci au sujet des textures :

« EE : Eau épaissie     Epaissi. 2 :  500 ml/5 doses d’épaississant.            Epaissi. 1 : 500 ml/10 doses d’épaississant.

On a pensé à une texture plutôt type crème anglaise pour l’EE2 et plutôt compote de pomme pour l’eau épaissie au maximum c’est-à-dire EE1. »

test déglutition 2 test déglutition 1Bilan déglut général (pdf)

Bilan déglut ssr (pdf)

Bilan déglut unv (pdf)

Merci à Anne et à toute l’équipe de neurologie du CHU d’Angoulême!


 

9 Replies to “pré-test et test de déglutition pour adultes en milieu hospitalier”

  1. Pingback : Livret troubles de la déglutition. Retour à domicile. – Pontt

  2. Pingback : Pré-test déglutition en milieu hospitalier – Pontt

    • Juste un bémol sur la forme à propos du test de capacité fonctionnelle, la plupart du temps ce sont les aide-soignantes qui sont au contact du malade au moment des repas et non les IDE (en tout cas c’est l’expérience que j’ai en service Neuro + UNV à Creil), de plus, c’est déjà difficile d’avoir un(e) ortho ds un hôpital, si en plus on délègue nos compétences… Les AS utilisent le pré-test du service de Neuro de Kremlin-Bicêtre et en fonction du résultat, je vois le patient ou non et on adapte l’alimentation, la position, on invente des aménagements adaptés, etc.

      • Bonjour,
        Nous sommes deux orthos à mi-temps en neurologie et soins de suite, ce test a été réalisé avec les équipes pour permettre un meilleur dépistage et il est voué à être utiliser dans d’autres services où nous ne pouvons pas intervenir. Les AS et/ou IDE font passer le prétest lors de l’entrée du patient mais nous faisons passer les tests. La notification qui indique que les IDE peuvent le faire passer est uniquement présente pour les jours où nous ne sommes pas disponibles. Je suis d’accord avec vous,mais nous ne sommes pas toujours là donc parfois ce sont les IDE qui font passer le test. Les ergothérapeutes et les kinésithérapeutes interviennent aussi pour l’installation par exemple mais nous ne les avons pas identifiés pour réduire le protocole, c’est un travail pluridisciplinaire au sein de notre établissement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*