Les dyscalculies en question

Les dyscalculies en question

dyscalc

Emmanuelle Prudhon-Havard, que je remercie très sincèrement, poursuit son rôle  d’informatrice en nous signalant cette conférence de Jacques BOUCHAND, Enseignant –  Formateur IUFM et du Dr Alain POUHET, Médecin MPR (Espace Pierre Mendès-France à Poitiers)  que vous pourrez écouter tout en visionnant le diaporama à l’adresse suivante :

ww2.ac-poitiers.fr/ecoles/spip.php?article292

Les troubles du calcul peuvent être, à eux seuls, un lourd handicap scolaire, souvent dépistés  tardivement. Ils sont le plus souvent liés à un déficit logico-mathématique, mais peuvent aussi trouver leurs causes dans des troubles sévères du langage, des troubles visuo-practo-spatiaux, des difficultés  mnésiques, des troubles des fonctions exécutives…

Pour comprendre les troubles spécifiques des apprentissages que sont les dyscalculies, il faut  comprendre comment le nombre vient aux enfants, savoir comment le cerveau traite les  concepts mathématiques, connaître le lien entre le calcul et le langage.

Cette conférence aborde des grands principes de la rééducation et fournit des références  documentaires.

Et, tiens, sur le même site et sur votre lancée, écoutez la conférence du Dr. Michèle Mazeau  (septembre 2009) : Les dyspraxies de l’enfant.
http://ww2.ac-poitiers.fr/ecoles/spip.php?article249
Et d’autres, toutes aussi intéressantes, ici :
http://ww2.ac-poitiers.fr/ecoles/spip.php?rubrique47

Ne manquez pas non plus la page du docteur Alain POUHET. Ce médecin de rééducation  fonctionnelle (MPR) souhaite apporter des informations à tous ceux qui sont intéressés ou  concernés par la problématique des DYS chez l’enfant, c’est à dire par les troubles SPÉCIFIQUES qu’ils soient :
– des apprentissages  : dyslexies, dyscalculies, dysgraphies, dysorthographies ou difficulté  globale…
– cognitifs :  dysphasies, dyspraxies, troubles visuospatiaux, dysgnosies, dysmnésies, troubles  attentionnels, troubles dysexécutifs, surdouance… href= »http://sites.google.com /site/dralainpouhet/les-dys-troubles-specifiques » target= »_blank »>

http://sites.google.com/site/dralainpouhet/les-dys-troubles-specifiques


Madame Grumch boit du café

MmeG
Aujourd’hui Madame Grumch rend une visite de politesse à une voisine veuve depuis peu. Faut dire que son mari fumait comme un pompier et ne rechignait pas sur les verres de vin. Il l’a bien  cherché.
Le problème ensuite c’est qu’on se sent obligé de s’occuper de ceux qui restent, même si on  n’en a pas envie, d’abord parce qu’on pourrait aussi avoir besoin d’eux, un jour, faut y penser, et puis c’est charitable.
La voisine offre du café à Madame Grumch et celle-ci ‘’grumche ‘’  un : «  Oui, je veux bien mais  pas trop fort hein ! Car sinon je ne vais plus dormir, et pourtant j’en avale de ces drogues : des somnifères ! »
Le café arrive, fumant, Madame Grumch dit : « Merci, mais vous devriez être plus attentionnée  envers vos invités, car on se brûle la langue avec votre café ! »
Après la première gorgée, Madame Grumch grimace : « C’est quoi comme marque votre café ?  Lav’estomac ? Parce que, je vous le dis pour vous rendre service, hein, mais il est infect, il sent le produit chimique. Heureusement que je suis venue ma pauvre, vous auriez continué à le servir  à tous vos visiteurs ! Enfin il faut se rendre service dans la vie… Avec ce café, vous  êtes sûre de faire fuir même une plante. Et vos invités, trop polis pour être honnêtes, qui n’auraient rien osé  vous dire. Ils ne seraient pas revenus, c’est sûr ! Enfin grâce à moi, vous pourrez garder vos amis ! »
Madame Grumch vide son café dans l’évier et, sur ces douces paroles, prend congé, soulagée :  elle a fait son devoir en rendant visite à cette pauvre Madame Lucette, et elle lui a même rendu  un fier service !

Bien le bonjour de Madame Grumch !

Auteur : Christine Barthelemy que je remercie.

Une réflexion sur “Les dyscalculies en question

  1. bonsoir,

    votre histoire me fait sourire et me rappelle l’histoire d’une de mes amies assistante sociale de metier, qui lors d’une visite, a partagé un gateau aux amandes_ elle a su apres l’avoir
    mangé,  que les amandes venaient de dragées de bapteme sucées par la mamie qui n’aimait pas les amandes mais bien le sucre autour …

    ah les petits plaisirs insoupçonnés!

     

    merci pour le sourire 🙂

     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*