Lettre ouverte

apont.jpg

J’espère que vous savez le respect que j’ai pour celles et ceux qui partagent ici (sur ce que je nomme « notre blog ») les fruits de leur travail. C’est dans cet esprit que je vous écris ce billet ou cette lettre ouverte.

J’ai en effet reçu cette semaine deux mails me sollicitant pour que je modifie le principe de  l’accès libre et incontrôlé aux téléchargements. Il est vrai que n’importe quel quidam peut télécharger les fichiers sans avoir les compétences « minimales » pour les utiliser efficacement et  de manière adaptée. Il est tout aussi vrai que rien n’est fait sur pontt (en dehors des avertissements que vous trouvez sur chacune des pages du blog, et ICI) pour éviter les dérapages et éviter de laisser croire qu’on peut se passer des divers thérapeutes. Dans l’absolu,  il faudrait peut-être demander les photocopies des diplômes, mais on pourrait sans  doute aussi limiter l’accès aux téléchargements aux personnes inscrites (en comptant  gentiment sur l’honnêteté des inscrits) qui me préciseraient leur fonction, à savoir les  orthophonistes, les logopèdes et les neuropsychologues.

Avant d’aller plus loin, je précise que, si c’est ce qu’il faut faire, si c’est ce que vous souhaitez  (vous les orthophonistes, logopèdes et neuropsychologues), je m’inclinerai sans discuter.

Comme il m’est matériellement impossible de réaliser ce souhait sur un blog tel que celui-ci, je le fermerais sans regret, mais non sans avoir donné aux candidats repreneurs le temps de  récupérer l’ensemble des articles et fichiers pour qu’ils puissent les réinstaller sur un autre site  protégé. Personnellement, je me retirerais de cette aventure ou, plus exactement je suivrais la  nouvelle entreprise en temps que simple participant.

Avant d’en arriver là, permettez-moi de vous exposer ouvertement mon point de vue. Ce n’est  que le mien et il n’a pas plus de « valeur » que ceux que vous m’objecterez !!!

Ma première réflexion concerne le leurre qui consiste à penser que l’on peut véritablement  empêcher les internautes d’accéder à quelque chose sur le net. En dehors des possibilités  qu’ont les grosses industries et les maisons d’édition, et encore car un mot de passe peut se  donner ou se prêter, ce qui est mis sur la toile est en réalité accessible à quiconque veut se  donner la peine d’y accéder.
Ceci étant dit, il est aussi exact que l’on peut tenter de limiter les accès aux internautes non  chevronnés !

Quant à la « politique » suivie sur pontt depuis quatre ans, elle a été dictée par ces  raisonnements :

Le maçon se sent-il trahi du fait que chacun peut se procurer une truelle, du ciment, du sable,  …? L’architecte se sent-il menacé car nous pouvons tous acheter du papier millimétré, un  crayon ou des logiciels de dessin ? Le médecin parle t-il d’exercice illégal de la médecine parce  que je peux me procurer un tensiomètre, un stéthoscope, des livres de médecine ou consulter  sur le net des informations diverses et variées sur toutes les maladies?
Dans tous les cas, la réponse est « non » car, pour chaque profession, ce qui en fait ce qu’elle est  n’est pas lié aux outils mais à ce que l’on est capable d’en faire. Et, si des outils sont mal utilisés  par des personnes non qualifiées, ceci ne fera que renforcer l’importance que j’accorderai aux  professionnels que sont les maçons, les architectes, les médecins, les psychologues- neuropsychologues ou les orthophonistes.
Dans tous les cas encore, le « positionnement éthique spécifique à chaque profession » n’est  franchement pas différent pour les orthos et pour les neuropsys ou encore pour les  enseignants. A moins de vouloir se lancer des vannes pendant 150 ans, il me semble utile  d’admettre ce postulat de base à toute discussion. Et donc, si nous refusons aux enseignants  d’accéder aux outils que nous créons, il serait logique de reconnaître à ces derniers le droit d’en  faire autant. Et, dans ce cas, il faudrait vider nos bureaux de tout « exercice » créé par des  instituteurs, des ergothérapeutes, etc.
Pour ma part, je suis personnellement ravi de pouvoir partager mes outils avec tous ceux qui  voudront les essayer, à commencer par les patients, leurs familles et tous ceux qui tentent de  les aider. Ma compétence (si on veut m’en reconnaître une) ne repose à nouveau pas sur l’outil  mais sur ma capacité à l’utiliser à bon escient, « intelligemment » et différemment au cas par cas. Et je ne peux que prier instamment les non-professionnels de respecter mon travail en suivant  à la lettre les conditions du partage que je propose.

Pour rappel, ces conditions sont les suivantes :

Les informations et les fichiers fournis sur PONTT sont destinés à améliorer, non à remplacer, la  relation qui existe entre le patient (ou visiteur du site) et son professionnel de santé. Il s’agit là d’une évidence mais il peut être utile de la rappeler.
Si des parents ou des instituteurs utilisent certains des fichiers téléchargeables ici avec un  enfant ou un adulte, je leur demande d’en faire part au préalable aux rééducateurs qui  s’occupent de ce patient. Il serait en effet regrettable que ces rééducateurs apprennent, en  cours de rééducation, que le patient a déjà été familiarisé avec ce fichier. Il ne s’agit là que d’une règle de « bonne pratique » et j’espère que chacun le comprendra. C’est dans cet esprit que le blog reste ouvert à tous !!!

Les fichiers d’activités proposés ici ne sont pas destinés à être « fournis tels quels et sans plus »  aux patients, sans chercher à creuser, à révéler/utiliser/travailler sur le fonctionnement de son patient, ses connaissances/croyances, voir ce qu’il y a d’autre à mettre en oeuvre, parfois des  notions sous-jacentes auxquelles nous n’aurions même pas pensé… Sans cela, le partage de fichiers et leur utilisation risquent de devenir nocifs : IL NE S’AGIT ABSOLUMENT PAS DE  LAISSER LE PATIENT EFFECTUER SEUL LE « TRAVAIL », MAIS DE L’ACCOMPAGNER, DE L’AMENER A  REFLECHIR SUR SES CONNAISSANCES, PROCEDURES/STRATEGIES.
Tous ces fichiers peuvent aussi permettre l’accès à l’autonomie, ce qui doit être géré par  l’orthophoniste/logopède/neuropsychologue.

Pour conclure, je n’ai jamais souhaité gommer les spécificités de chacun et pontt a toujours  voulu le respect de nos différentes professions, mais sans pour autant croire que ceci doive  passer par une démarche de sectorisation imperméable ou de sectarisation (ce mot existe t-il  ?). Mais je suis prêt à me remettre en cause !!!

J’attends sincèrement de lire vos avis. Lorsqu’une décision sera prise (en discussion ultime avec  les TLMs de pontt), nous n’y reviendrons plus.

Amicalement,
Bill



 

ATTENTION !!!

Lors du transfert de pontt sur WordPress au départ d’Overblog, ce billet a été revu le 29 mai 1014 et il est apparu qu’il serait très difficile de remettre tous les commentaires en place. J’ai dès lors préféré les supprimer et vous les copier ci-dessous.

Bill

Je partage entièrement vos points de vue exprimés dans votre « Lettre ouverte » et tiens à vous remercier pour le travail remarquable que vous réalisez pour nous en espérant que le site restera tel que vous le proposez. Le partage du savoir ne constitue pas pour moi un problème y compris en dehors de ma profession. Cordialement Michelle METTON

Commentaire n°1 posté par Michelle METTON Orthophoniste le 30/04/2010 à 18h20

Salut Bill … oserai-je m’exprimer en tant qu’enseignant spécialisé en établissement après lecture de tous ces commentaires … et dire à quel point j’apprécie PONTT malgré son nom barbare et imprononçable  pour un non initié !!!

Je voudrais simplement témoigner mon accord avec ton image du maçon … il me semble important que chacun reste dans le domaine de ses compétences, mais le fait de pouvoir connaître les outils dont dispose un autre professionnel , même s’il « désacralise » sa fonction,  ne peut que favoriser le travail en équipe … et nous en avons bien besoin dans ces temps d’individualisme forcené …

Alors Bill, même si certains requins sans vergogne ont eu l’outrecuidance de piller PONTT , continue sur la voie que tu t’es fixée , celle du part@ge …

amicalment

alain l.

Commentaire n°2 posté par alain l. le 28/04/2010 à 09h28

bonjour Bill,

je trouve votre démarche extremement ouverte d’avoir recours à une consultation la plus générale possible des utilisateurs ou lecteurs de pontt, et c’est aussi ce que j’aime ici: l’ouverture.

je ne crois pas possible ni souhaitable de chercher à tout maitriser, controler, mais je crois aux vertus de l’ouverture, du partage. pour moi, il ne sert à rien de tenter d’établir des « frontières » là où on a besoin de se relier aux autres et à différentes pratiques professionnelles.

merci de contribuer si généreusement à cela.

Rachel

Commentaire n°3 posté par rachel le 25/04/2010 à 11h16

je partage tout à fait votre avis bill…..La philosophie de partage de PONTT en fait un fabuleux outils. Certes des dérives peuvent exister…mais quelque soit le système utilisé. Je ne pense pas q’un accès libre aux informations se substituent à la compétence d’un thérapeute formé et compétent. Que pontt continue sur sa lancée, avec le même mode de fonctionnement, c’est le plus grand malheur que je lui souhaite….

Commentaire n°4 posté par flom le 23/04/2010 à 19h03

Bonsoir,

Merci à Bill d’être le chef d’orchestre de ces échanges, de ces partages. La restriction de l’accès de pontt nous priverait du partage avec d’autres professions, avec les parents de nos patients ou avec nos patients eux-mêmes. Patage qui nous enrichit…

Commentaire n°5 posté par Emmanuelle PRUDHON HAVARD le 22/04/2010 à 23h35

bonjour,

je suis etonnee que la demande n’arrive que maintenant_ pontt, c’est 3 ans d’existence au moins ( pas verifié) et maintenant que ça tourne bien, on pense septicisme, bizarerie, derapage et cie alors que Pontt a considerablement amelioré l’importance des professionnels de et dans la communication_  Les forums de dysphasie, de dyslexie, d’aphasie, encouragent vivement l’orthophonie et expliquent les termes specifiques lies au langage, tant oral qu’ecrit_  je trouve cela tres sain _

Penser qu’on peut se passer du professionnel en usant des outils, oui on le peut si l’axe choisi  n’est pas le soin mais l’educatif_ ( les tices reprennent les memes outils pour les apprentissages scolaires et ils restent libre de droit). 

Il ne faut pas oublier que le soin se fait educatif et l’educatif et l’education font  aussi le soin _ ça n’ote pas pour autant l’importance du soin orthophonique qd la demarche se veut accompagnante et delivrante_ Le professionnel donne les moyens de faire cesser l’evitement devant les difficultes_  c’est pas rien qd mm!

Est ce legitime de verrouiller pour une poignée d’indelicats qui n’ont pas compris la demarche de l’outil? la demarche professionnelle? pour ma part ça serait stupide, et ça serait leur donner une importance qu’ils n’ont pas_

Coridys, qui oeuvre pour le handicap cognitif ne met pas de frein à sa bibliotheque ni aux tests, ni aux logiciels pour les emprunts _  tout est libre de regard mm les tests _ et il n’y a pas foule pour les regarder cote parents, car sans competence, ça reste obscure_ et avec un peu de competence parentale, c’est la porte aux doutes infernaux_   y a peu de risques en fait de jouer la transparence _

Je trouve que la profession a gagné en essor, en confiance aupres de sa patientele,  et contribue aussi à faire taire les prejuges sur les non-verbaux_

Pour finir, je remercie Evelyne pour son partage, je n’ai que de bons echos aupres de mes copines qui sont allees la voir pour bilanter leurs  enfants_  Elles sont reparties avec de quoi baser leurs approches quotidiennes . Sans Pontt, pas sur que la confiance, l’elan aient ete les memes pour comprendre les difficultes_

Ceux qui partagent ne redoutent pas les autres, ils s’autoalimentent aussi des retours d’experiences_

Commentaire n°6 posté par lea le 22/04/2010 à 14h26

Bonjour Bill, merci de ta réponse: la question soulevée mérite réflexion,mais pour ma part, je pense que déjà , en effet, les éditeurs qui vendent à tous participent depuis longtemps à cette « trahison » comme tu dis, entre autre chose. Je ne me sens pas la compétence de répondre correctement à ceci, aussi ai-je sollicité les collègues de ma région , pour qu’ils viennent lire et donner leur sentiment. Je pense qu’il y a d’une part , l’accès au matériel = le « symptôme apparent  » mais qu’il y a sous jascent à ceci, d’autres politiques moins affichées qui peuvent un jour mettre en péril la reconnaissance de notre profession  Par ailleurs, du matériel édité conjointement par patient-orthophoniste, enseignants -orthophonistes,psychomotricien-orthophoniste, psychologue-orthophoniste a été source de partages de connaissances fructueux.il en est de même dans nos formations: enseignement donnés par tel tel professionnel non orthophoniste. Faut-il remettre tout ceci en cause alors? Et dans les établissements divers , le matériel est aussi utilisable par les non orthohponistes. L’accessibilité aux parents est-elle source d’usage dangereux? Je ne sais pas répondre à tout ça:pour ma part, des parents à qui j’ai donné des petits jeux pour travailler à la maison , m’aident, me proposent des nouveau outils :mise en forme diverses etc , comme un papa actuellement qui travaille sur tous les mots à apprendre à l’école par sa fille dyslexique, suite à un jeu que j’ai fabriqué pour elle , à la maison: et cet échange me semble riche et porteur:parents investis, demandeurs,participants.voilà ce que m’inspire mes réflexions.Je ne souhaite pas ,pour ma part que le site Pontt ferme:j’ai été trop heureuse des découvertes et contacts que j’y ai faits, et de la motivation que cela m’a donné pour encore construire du matériel.Amicalement Christine

Commentaire n°7 posté par christine colza le 22/04/2010 à 14h01

Bonjour à tous,

Bill, comme les autres je vous remercie infiniment pour tout ce travail et surtout ne vous arrêtez pas. Toutes ces idées et échanges ne peuvent être que bénéfiques pour tous, professionnels ou autres.

Je ne pense pas que cela puisse nuire à notre profession, ce sont des outils et des informations qui ne peuvent faire de mal à personne, même si utilisés en dehors de la rééducation.

Le seul risque, à mon avis, serait que quelqu’un reprenne les fichiers et n’en tire un profit en les commercialisant par exemple. N’est-il pas possible que les créateurs se protègent en déposant un copyrigt ? Je n’ai aucune connaissance en ce domaine. Cela est-il peut-être difficile ou onéreux ?

Pour le reste, ne vous arrêtez pas et chapeau aux créateurs, vous êtes au top et si nous ne partageons pas c’est surtout parce que nous n’arrivons pas votre cheville.

Bonne continuation.

Commentaire n°8 posté par Annick le 22/04/2010 à 13h06

Merci encore Bill et tous les partageurs et partageuses. En tant qu’étudiante en dernière année d’orthophonie, je me constitue grace à vous une « bibliothèque » fabuleusement riche. J’apprécie aussi tous les commentaires. Je souhaite que Pontt reste tel quel, pour ma pratique à venir, en espérant devenir à mon tour contributrice.

Commentaire n°9 posté par Sylvie B. le 21/04/2010 à 19h38

Je n’ai rien à ajouter à ta réflexion puisque je la partage entièrement. Encore merci à Tous : Bill, Evelyne et tous les autres pour la richesse des échanges et la  générosité. Que ferait-on sans une visite quotidienne sur PONTT  ??? Et comme disait BREL « ne nous quitte pas ! »
Fabienne

Commentaire n°10 posté par Hagelstein Fabienne le 21/04/2010 à 17h39

en réponse à JAC: bonjour, oui bien entendu,  les orthophonistes passent d’ailleurs beaucoup de temps bénévolement en réunions et en échanges avec les enseignants , échangeables fructueux, et profitables , bien sûr,mais je crois que le souci est de plus en plus actuel et dépasse le fait de faire connaitre notre profession:il concerne des instances plus hautes: par exemple la dénomination  »troubles des apprentissage » interpelle: nous avons déjà eu dans ma région des discussions à ce sujet entre collègues: car   »troubles  des apprentissages  » n’est pas un diagnostique et classer les dyslexies, dysphasies etc en troubles des apprentissages, est dangereux;cette appellation n’est pas dans notre nomenclature: d’ici à ce que les enfants porteurs de « troubles des azpprentissages « ne soient plus pris en charge en orthophonie (en France ), il n’y a qu’un pas: et dans cette démarche de réduction des dépenses de santé, nous sommes plusieurs à nous alarmer: c’ est dans ce contexte , je crois qu’il faut resituer le problème , et la question poséee aujourd’hui dans cette discussion.par ailleurs , j’assite à des réunions où les enseignants demandent à utiliser nos tests , et gèrent des classes d’enfants dys: alors respecter la démarche de chacun selon sa profession me semble important.Le glissement est progressif.

Commentaire n°11 posté par christine colza le 21/04/2010 à 17h38

Christine,
Si, réellement, la question posée ici s’inscrit dans ce contexte de profession « trahie » par des instances supérieures (ou, tout simplement, autres) et si l’existence même de pontt (tel qu’il exisiste aujourd’hui) participe à cet état des choses, alors il faudrait effectivement que je change mon fusil d’épaule. Et vite encore.
Personnellement, je ne ressens pourtant pas ce danger comme toi ou, du moins, je n’arrive pas à penser que ce soit en laissant croire que nous avons des matériaux hors de portée des autres professions que nous ferons avancer la défense de la nôtre. Comme le laisse entendre JAC, se faire reconnaître consiste avant tout à faire connaître nos compétences d’analyse, de réflexion, de mise en perspective de nos pratiques, de choix d’outils et d’adaptation personnalisée de ceux-ci, de relation aux handicaps et aux patients, de recherche scientifique et/ou de mise à jour permanente de nos connaissances, etc.
La question que tu poses donc est de savoir si le partage de nos outils matériels peut déservir la profession ou, au contraire (ce que je crois profondément) la servir. Et je parle de notre profession car il me semble que, jusqu’ici, seuls des orthophonistes se sont exprimés. Mais je dirais la même chose pour les neuropsychologues.

Cette question étant posée, je ne peux honnêtement qu’arrêter pontt, au moins temporairement. Mais si, au terme de ta réflexion et de celle des autres qui soulèvent le problème, la question demeure une question, alors je fermerai pontt définitivement.

Réponse de Bill le 21/04/2010 à 22h45

Bonjour Christine,

je pense que la profession d’othophoniste se fera reconnaître, d’abord en se faisant connaître et en montrant sa compétence. Cela implique, entre autre,  à mon sens l’ouverture aux autres professionnels et l’information du public. A nous de communiquer, de participer aux rencontres organisées, à proposer des réunions de prévention…..

Cordialement

Commentaire n°12 posté par JAC le 21/04/2010 à 16h59

Bonjour Bill, Evelyne en particulier et à tous.Je me sens concernée puisque j’ai en effet soulevé ce problème ,j’ai obtenu également un commentaire sur ma boite mail mentionnant ce point délicat :alors que je parlais de PONTT aux collègues dans une tout autre intention, celle d’en faire l’éloge.Merci Bill de cette discussion qui concerne aussi ,bien d’autres ressources: les éditeurs qui vendent à tous, etc.Je pense que les gens qui s’alarment (dont moi, je l’avoue) ,se questionnent, sur le danger de la non reconnaissance de notre profession d’orthophoniste: généralisation de matériels et de techniques utilisés sans orthophonistes …Il est également vrai que, en France, où nos actes sont soumis à une prise en charge sécurité sociale, nous sommes sans doute titilleux sur le problème.Evidemment que le matériel ne peut se substituer à la formation et aux compétences.il est vrai aussi, qu’il ne faut pas banaliser notre profession.Le danger est de réduire notre profession au matériel et aux techniques diverses  aux yeux des personnes non compétentes , (tout semble simple à utiliser contrairement à la fraise du dentiste) alors que cette profession englobe l’être humain dans son entièreté d’être communicant dans une démarche de SOINS. Donc , surtout , à ceux non spécialistes, ne vous permettez pas de croire que les exercices suffisent à se substituer à la prise en charge par le professionnel diplômé et formé!Là est le danger: ce travail montre combien les orthophonistes (je parle pour ma profession ) sont créatifs, imaginatifs , à l’écoute des besoins des patients, en quête de toujours mieux aider:je crois que c’est ici l’objet du site, ainsi que, si j’ai bien compris, l’intêret d’un échange enrichissant où une réflexion  interprofessionnelle ,nous fait tous grandir.Je trouve intéressant en tout cas de se poser ces questions et de rester vigilant. Tous ne regardent pas ce travail d’un  tel oeil :pour certains , ils y piochent une banque d’exercices , se croyant ainsi équipés, plus « compétents , plus orthophonistes que les orthophonistes. Que chacun assume ses responsabilités et sache rester à sa place , chacun dans son domaine , chacun jouant un rôle complémentaire à celui de l’autre. Pour ma part, je ne me prétends ni enseignante ni psychologue:je tente tous les jours d’être orthophoniste en faisant de mon mieux et en progressant.Merci pour l’énorme travail contenu ici, qui se voit, et pour l’énorme travail qui ne se voit pas!amicalement, christinecolza

Commentaire n°13 posté par christine colza le 21/04/2010 à 16h04

Ouh là que de vagues en ce jour d’avril. 

Je viens de passer un bon moment à lire tous ces commentaires. L’esprit de partage est unique sur ton blog Bill, on ne peut que t’en remercier . Il m’a apporté énormément  après 35ans d’exercice…. vraiment super.

Il est vrai aussi que l’éparpillement des infos et des fichiers a quelque chose de désagréable car non maitrisable. Il suffit de faire Evelyne Lyonnaz sur Google pour s’en rendre compte. Cela ne remet pas en cause son esprit de partage tant il est spontané et sincère mais je comprends que cela génère quelques interrogations.

Un grand « oui » pour les échanges entre tous mais pas normal non plus que certains se servent pour alimenter leur site sans de plus citer leur sources. Alors que faire ???

Cela de toute manière ne remet pas en cause ton énorme boulot Bill.

Commentaire n°14 posté par Brigitte le 21/04/2010 à 14h56

Bonjour et merci pour tout ce que vous faites pour nos professions !

Au sujet de votre article, je suis tout à fait d’accord avec vous , à savoir ce ne sont pas les outils qui font les orthophonistes

Commentaire n°15 posté par FOURRIQUES Michèle le 21/04/2010 à 14h12

Coucou tout le monde

Là, c’est une baleine d’avril que tu nous fais Bill!!! Supprimer les commentaires, ça pouvait encore aller mais imaginer que tu quittes PONTT, c’est impossible (et pas drôle!). J’aime cette idée de partage et j’aime ce lieu d’échanges ouvert même si ça a forcément un revers! Mais de toutes façons, ce n’est pas parce que l’on sera « inscrit » que la déontologie suivra. De plus, je suis d’accord avec toi Bill, tant mieux si des enseignants  profitent des infos et de ce qui est échangé sur PONTT. Moi aussi, je vais souvent chercher des idées ou des fiches sur leurs sites. Pour les parents, c’est effectivement plus compliqué mais de toutes façons, il y a plein d’infos et références importantes sur ce site pour eux. Evidemment, un gamin seul devant un PPT, ça n’est pas intéressant mais je ne pense pas que cela puisse être néfaste! Ceux qui font ça sont les mêmes qui font remplir n’importe quelles fiches et exercices piochés à droite à gauche, et on n’y peut rien!!!

Par contre, le site qui se permet de reprendre « nos » fichiers, n’y a-t-il aucun moyen de lutter contre?. Peut-être si tu nous donne l’adresse mail peut-on les « inonder » de mails de protestations??

Longue vie à PONTT , à son vaillant capitaine qui a toujours réussi à garder le cap et à tous les fidèles moussaillons qui rendent ce site si vivant !

Commentaire n°16 posté par sylvie le 21/04/2010 à 14h02

Bonjour Sylvie,

Pour le site en question, les choses ayant été « régularisées », je m’abstiendrai de le citer, d’autant que, sincèrement, je crois que la personne responsable n’a pas agi avec de mauvaises intentions (même si le résultat était inacceptable !).

Que ceci soit un avertissement : soyez vigilants et, si vous voyez ce genre de chose reproduite ailleurs (même avec un seul fichier), faites-le moi savoir. Ce n’est pas de la délation, c’est du partage de connaissances.

Réponse de Bill le 21/04/2010 à 18h09

Bonjour à tous,

Je suis toujours aterrée de voir les conduites frauduleuses qui peuvent apparaître au grand jour sur la toile, notamment en ce qui concerne la propriété intellectuelle (je parle ici par exemple du site qui a repris l’ensemble des fichiers partagés sur Pontt sans même en citer la source !). Cependant malgré ma grande naiveté et mon envie d’un monde parfait, fait du respect et de l’amour de son prochain, force est de constater que cela devait déjà exister avant le net.

Alors faisons fi de ces quelques individus mal intentionnés ou mal élevés, et concentrons nous sur la grande majorité des autres. Ceux qui utilisent le contenu proposé sur pontt afin d’enrichir leur pratique, d’accélerer leur réflexion clinique. Merci donc à Bill, TLM et aussi les contributeurs occasionnels et les participants aux commentaires. Merci pour votre partage, pour votre créativité, et pour votre capacité à nous faire réfléchir et donc progresser.

Commentaire n°17 posté par Lydie le 21/04/2010 à 12h37

Hello Bill et tous les contributeurs et utilisateurs de ce blog merveilleux qu’est PONTT (et je pèse mes mots).

En effet ce n’est pas l’outil qui fait la qualité du professionnel mais son savoir faire, en ce compris son éthique. C’est donc une affaire de conscience et de morale. Et face à cela aucun contrôle d’accès fusse -t-il le plus rigoureux possible ne garantira de dérives éventuelles.

Notre discipline qui nous occupe et nous passionne a ceci de particulier qu’elle est à la croisée de plusieurs professions. C’est aussi ce qui en fait la richesse et une partie de son côté heuristique. C’est de l’échange et du partage entr’autre que naissent de nouvelles idées.Je pense donc que limiter l’accès à certaines catégories de personnes ou de professionnels sera un frein au développement de PONTT (probablement même sa fin) mais aussi à l’échange en général entre professionnels. PONTT a ceci de particulier qu’il est un véritable espace de liberté et qui incite au partage,ce qui est plutôt rare aujourd’hui.

Mon souhait, c’est que PONTT vive, s’enrichisse, se développe, incite au partage et ne se restreigne pas.

Bonne journée

(je bosse sur un nouveau PPT à partager prochainement)

Commentaire n°18 posté par JAC le 21/04/2010 à 11h05

Je vous remercie pour tous vos mots d’encouragement. Je me suis sans doute cependant mal exprimé car certains semblent avoir compris que l’esprit de partage était remis en cause sur pontt.
Ce n’est pas le cas. Soyez rassurés, personne ne remet cela en question. Ce qui est suggéré, c’est bien de ne plus ouvrir pontt qu’aux professionnels que nous sommes (orthos et neuropsys). Un résultat de cette décision serait de devoir changer de plateforme et, mais c’est vraiment accessoire, que, dans la mesure où je ne tiens pas à gérer tout cela (inscriptions, contrôles, …), je me retirerais sur la pointe des pieds pour laisser la place à d’autres qui seraient bien entendu dans l’obligation morale et intellectuelle de poursuivre dans un esprit de gratuité totale et de liberté d’expression. Sincèrement, je ne crois pas que cela soit important et la question qui est posée dans la lettre ouverte ne concerne pas ma petite personne.
C’est une question beaucoup plus large et plus sérieuse, et c’est pour cette raison que je n’ai pas voulu la résoudre seul, en capitaine comme le dit Evelyne. C’est d’ailleurs Evelyne, celle qui est en tête (et assez largement) des « partageuses » de pontt, qui m’a conduit (involontairemet) à poser publiquement cette question. J’aurais peut-être du résoudre ce « souci existentiel » avec la seule Evelyne dont je vous jure que l’amitié sincère née de quatre années de collaboration sur le projet pontt ne pâtira pas de ce petit « manque d’accord ». Je sais d’ailleurs que cette amitié conduirait Evelyne à accepter ma seule décision et à s’en remettre donc à mon opinion.
Cependant, les usagers de pontt (moi compris) sommes redevables au regard de celles et ceux qui y partagent. La propriété intellectuelle de ce qu’ils partagent ne peut être remise en cause, ni par moi ni par quiconque. C’est donc afin que vous nous aidiez à prendre une décision que j’ai écrit cette lettre ouverte.
La question n’est en rien anodine !!! Et pas seulement pour un lieu tel que pontt mais aussi pour nos professions et pour la façon dont nous souhaitons nous positionner sur la toile.

J’espère avoir été plus clair. C’est un peu comme un compte-rendu de bilan ou de pec, il n’est pas aisé d’être aisément interprété par chacun.

Amicalement,
Bill

Commentaire n°19 posté par Bill le 21/04/2010 à 10h18

Depuis plusieurs années je consulte et recommande ce site à mes patients, je trouve vos articles pertinents, synthétiques,pragmatiques et accessibles à la plupart des individus. Ca je l’ai déjà dit mais une couche supplémentaire ne fait pas de mal.

pour ce qui est de la problématique en cours, je sais  qu’on peut accéder à tout sur la toile, comme le dit Bill, il suffit de s’en donner la peine. Pourquoi priver les gens de ce qui peut les aider, il ne s’agit pas de remplacer les professionnels ? Vous pouvez lire tous les livres de psychologie de la planète, je ne pense pas que vous irez mieux pour autant ! nos professions doivent autant à leurs outils, qu’à la manière dont les utilise mais aussi et peut-être surtout à la relation qu’ils établissent avec leur patient. Et enfin, puisque certains objecteront l’aspect thérapeutique, pensez-vous donc qu’un patient (orthophonie) puisse aller plus mal (comme ce serait alors le cas avec la prise de médicament sans contrôle) après lecture ou utilisation des informations de ce blog ?

Pour la justification de la profession il est possible de donner des codes pro, pour les psys le code ADELI par exemple qui permet de justifier de son enregistrement dans un registre de professionnels. Il pourrait aussi y avoir des documents codés et d’autres qui ne le sont pas (tout public) comme c’est le cas dans bien des sites ?

Commentaire n°20 posté par escribe le 21/04/2010 à 08h44

Je viens de lire votre lettre ouverte sur nplo et je suis venue ici car il me semblait plus logique d’y répondre directement… J’ai parcourrue rapidement les autres messages et je ne peux qu’ajouter ma petite pierre. J’ai découvert ce blog de partage sur nplo il y a bien 2 ans maintenant et depuis, je « partage » l’information avec mes collègues rencontrées en formation, mes camarades de promos, mes stagiaires… Je ne suis, hélas, pas douée pour produire informatiquement parlant, me contentant souvent d’un papier crayon et de beaucoup d’imagination mais j’ai été et je suis toujours tellement ravie de découvrir tant de matériel/d’idées et de générosité qui me poussent chaque jour à mes questionner sur ma pratique…

Je comprends aussi qu’un tel élan de partage peut se retrouver « refroidi » par les mails demandant de « filtrer » ces documents, tant au niveau technique que cela impliquerait mais aussi, il me semble, parce que cela ne correspondrait plus à l’idée originale de partage du site… maintenant, je pense que ce sont surtout les « grands » partageurs qui doivent trancher puisque c’est leur « propriété intellectuelle » qui est « en jeu ». S’il le faut, on enverra feuille de soin et cie mais je suppose que cela demanderait encore plus de temps & de travail pour vous… déjà que cela doit vous occuper grandement…et je comprends que dans cette situation vous vous désengagiez, hélas, de votre bébé

Je voulais juste vous dire que quelque  soit votre choix, je vous remercie pour ces partages et je vais suivre cette discussion pour voir ce qui en résultera. 

Orthophoniquement et amicalement,

Lucie

Commentaire n°21 posté par Lucie Martial le 21/04/2010 à 00h02

Bonsoir

un choc en découvrant ce mail !

Et cette fois, pas un poisson d’avril !!!

Je ne suis que « consommatrice », à mon grand regret car j’aimerais en faire plus, mais mes moyens en informatique sont bien réduits, et il reste bien mystérieux, pour moi, de savoir comment tous les power point peuvent être « fabriqués »… J’ai d’ailleurs lancé l’idée d’une formation sur le sujet, car je pense que plus d’une (d’un aussi, pardon si j’en ai offensé) serait intéressé…

J’ai mis très longtemps avant d’avoir vraiment accès à tous les fichiers, les programmes de mon ancien ordi ne semblant pas fonctionner avec les PPTX, et à présent, c’est un plaisir de pouvoir les découvrir et les utiliser, m’en inspirer pour les PEC…

Vous l’aurez compris, je trouverais très dommage que ce site disparaisse. Non seulement en raison de l’apport des power points, mais aussi des liens donnés vers d’autres sites. Ainsi, si le partage des fichiers de travail devait s’arrêter, peut-être serait il possible de poursuivre avec le partage d’informations concernant des sites, des publications ?…

Rien à dire sur les « détournements » qui n’ait été dit précédemment…

Je termine avec un immense MERCI à TLMs qui rendent ce site bien vivant et enrichissent bien des pratiques (dans le bon sens des termes !) et un très grand MERCI à Bill, si énergique et généreux père de Pontt.

Souhaitant une belle et longue poursuite de ce site

Odile

Commentaire n°22 posté par Odile le 20/04/2010 à 23h10

Bazar !

ça me change agréablement de la monotonie de mes soit-disant vacances à combler mon retard de paperasse ! Mais pas d’acc avec toi Bill ! c’est à toi de maintenir le cap, c’est quand même toi qui as créé ce blog et te donne la peine de le maintenir ! et c’est très bien comme ça ! et voir mon PS

Amitiés

Commentaire n°23 posté par Evelyne le 20/04/2010 à 23h06

Bonjour à tous et à toutes : je me lance! Je suis une lectrice et utilisatrice assidue de ce site (articles, jeux, exercices, sites conseillés, logiciels etc…). Je me demande souvent comment vous autres TLM, arrivez à faire pour mettre en partage autant de votre temps, autant de vos de « productions personnelles » et de vos réflexions… Je suis « sous douée » en ce domaine et pourtant maintes fois je me suis dis que je pourrais moi aussi partager ce que je fabrique de mon côté, mais j’ai encore un peu « honte » pour l’instant! ça va viendre!! La barre est haute!

Je trouve ce lieu de partage tellement riche tel quel. Je comprends sans jugement que l’idée de le sécuriser puisse être posée vu tout ce qui est mis à disposition. Toutefois, je crois également que sur le net, tout est « piratable » ou téléchargeable à qui veut s’en donner les moyens. Les jeux et exercices mis en partage seront efficaces et utiles s’ils sont utilisés « intelligemment », le cas contraire ils dormiront rapidement sur un disque dur qui oubliera même que ce jeu a été installé… Nous travaillons souvent avec nos patients sur de la répétition, de l’entraînement et du moyen et long terme, parfois très long terme et c’est un lien subtil et spécifique, établi au fil de la prise en charge, qui permet aux jeux et exercices utilisés d’être pertinents. J’aime l’idée que ce site de partage existe tel quel même si je me sens parfois « coupable » d’utiliser autant ce qui est mis à disposition sans avoir eu encore le courage d’apporter ma pierre à cette communauté.

Je ne saurais vous dire à vous tous qui enrichissez notre pratique, les TLM et les autres, combien il me fait du bien que vous existiez dans ce monde où le chacun pour soi prime souvent. Donc longue vie à vous tous, merci encore de cette générosité dont nous sommes nombreux à bénéficier et  bien que comprenant les interrogations actuelles, je ne suis pas sûre que la solution éventuelle modifierait le fond du problème.

A défaut de déposer quoique ce soit ce soir, je ne vous avais encore jamais remercié, on se sent parfois bêtement timide derrière son écran! Alors MERCI à vous tous Bill, Evelyne et les fidèles créateurs de matériels divers et variés déposés sur ce site.

Isabelle, orthophoniste dans le var ensoleillé.

Commentaire n°24 posté par isabelle JANOTTO BONHOMME le 20/04/2010 à 23h04

Un PS

Ceci dit, il me semble que ni moi ni les autres TLM n’aient quoi que ce soit à dire quant à tes choix, et dès l’instant où nous partageons sur pontt, cela signifie implicitement que nous respectons ta position et tes choix. C’est toi le capitaine !
Cependant l’avis de tous m’intéresse aussi !
Commentaire n°25 posté par Evelyne le 20/04/2010 à 22h40

Non non Evelyne, tu te trompes. Vous me confiez des fichiers pour que je les mette en partage mais les conditions de ce partage, vous êtes en droit de me les imposer. Vous conservez toutes les propriétés (intellectuelle, entre autres) des fichiers que vous avez réalisés.

Réponse de Bill le 20/04/2010 à 22h45

Bonsoir ! Pour ma part, je n’ai pas de position sur le sujet. C’est aux généreux partageurs de décider de ce qu’ils veulent faire de leurs productions. En tout cas, merci à tous et à Bill !

Commentaire n°26 posté par Adeline le 20/04/2010 à 22h27

Ce que tu dis n’est certes pas faux, Adeline. Il n’empêche que les opinions de tous peuvent influencer les choix des partageurs.

Réponse de Bill le 20/04/2010 à 22h31

Bonsoir,

Je remercie Bill pour les heures passées à gérer ce site tellement riche dans tous les domaines.  Je souhaite qu’il continue à vivre encore longtemps sous la forme que son « créateur » choisira.  Je prône la notion de partage au quotidien auprès de mes stagiaires et de mes collègues et le premier lien que je renseigne c’est toujours celui-ci !

Logopédiquement vôtre.

Fabienne

Commentaire n°27 posté par Fabienne le 20/04/2010 à 22h20

Bonsoir Bill et tous les autres,

Je me dois de répondre à ce billet, puisque je suis l’une des personnes ayant suggéré un téléchargement réservé, pour limiter les éventuels dérapages, à ceux qui font la démarche de s’inscrire, et comptant sur leur honneteté intellectuelle, ayant eu l’occasion de voir ces fichiers utilisés n’importe comment (par ex. patient seul devant l’ordi, et ça ne sert rien!). Quand je les donne à mes patients, soit c’est pour de l’automatisation, soit on a déjà testé ensemble. En tout cas, les parents savent qu’en faire, car une majorité assiste et participe aux séances (sans démo et explication préalable, je ne donne pas).

Enfin, je partage depuis le début et je continuerai, je serais pour partager de manière si possible « maîtrisée », mais je crains effectivement que ce soit illusoire. Je dois sembler ambivalente, mais c’est aussi un peu ça.

Je ne souhaite que longue vie à Pontt et tout ce qu’il nous apporte au quotidien, pas seulement les fichiers mais tout ce que Bill et d’autres nous font connaître, et aussi pour les liens et contacts qui se tissent entre nous.

Désolée pas le billet initial sous les yeux pour finir de répondre, mais je crois que mon message a été assez long pour ce soir.

Bien amicalement et de nouveau un énorme merci à Bill et à tous ceuc qui participent !

Commentaire n°28 posté par Evelyne le 20/04/2010 à 22h00

Je ne voulais pas te citer, Evelyne, et je reconnais que j’aurais préféré que tu ne te découvres éventuellement qu’après avoir entendu tous les arguments de chacun.

C’est vraiment par respect et amitié pour toi et pour les autres TLMs que j’ai voulu que cette discussion soit portée jusqu’à son terme. J’espère qu’il en sera ainsi.

Réponse de Bill le 20/04/2010 à 22h23

Pourquoi faudrait-il changer ce qui marche bien, ce qui plaît au plus grand nombre sous prétexte que certains veulent garder leur petite chapelle. On ne peut que remercier Bill et tous ceux trop peu nombreux sans doute qui offrent leurs idées, aux autres, les débiles de l’informatique (dont je fais partie). Bill a d’ailleurs très bien exprimé son point de vue que je partage.  Merci encore et que vive ce blog encore longtemps!!!

Commentaire n°29 posté par Martine VARENNE le 20/04/2010 à 21h57

Attention. Les personnes qui m’ont écrit ces mails sont loin d’être des gens qui plaident pour leur petite chapelle. Loin de là. Ce sont des gens qui partagent sans compter !!! Je respecte leur souhait et je comprends leur irritation devant certains comportements. Ainsi, par exemple, un blog a été trouvé qui avait ni plus ni moins repris et placé chez lui tous les fichiers mis en partage ici (sans même en citer l’origine). Il y a aussi certaines réflexions qui laissent à penser que ce blog offre à qui les veut des « exercices-jeux » pour tous les types de pathologies et sans le moindre discernement quant aux utilisations qui en sont faites.

Oui, ce genre d’abus existe. La question est de savoir si cela justifierait un protectionnisme plus strict.

Réponse de Bill le 20/04/2010 à 22h08

Bonjour ou bonsoir

Je viens de lire avec attention le message de Bill et suis entièrement d’accord avec lui : continuons donc de partager sans demander à chacun de montrer patte blanche pour entrer sur ce si précieux site; faisons confiance à la façon dont chacun va utiliser les différents fichiers. Bill dit : »pour chaque profession, ce qui en fait ce qu’elle est n’est pas lié aux outils mais à ce que l’on est capable d’en faire… »J’approuve !  Je ne manie pas bien la truelle et, s’il m’est arrivé d’en utiliser une, ce n’a été que pour mieux mettre en évidence que j’avais besoin des compétences  d’un profesisonnel pour obtenir le  résultat  escompté.  

Respectons donc les règles de « bonne pratique » comme le dit Bill, et nous devrions pouvoir continuer à faire vivre ce blog de façon constructive et   intelligente.

Merci Bill  pour toute la peine que tu prends pour nous faire connaître les travaux des uns et des autres, et pour les réflexions que tu suscites.

Bonne continuation

Catherine F

Commentaire n°30 posté par Catherine F le 20/04/2010 à 21h27

je trouve ton image de l’architecte/médecin/maçon très très pertinente, Bill : elle m’a convaincue. Finalement on pourrait même pousser l’image plus loin et l’appliquer à l’orthophoniste : en effet,l’orthophoniste qui sort n’importe quel jeu/exercice n’est pas plus calé ni plus légitime qu’un autre adulte (parents, instit) pour réaliser le jeu/l’exercice en question (après tout n’importe qui sait jouer au « Qui est-ce ? » par exemple). Notre spécificité se trouve ailleurs dans le CHOIX du jeu, dans l’ETAYAGE que l’on propose autour. Alors, se sentir menacé par tous ceux qui utiliseraient les outils du blog sans « légitimité » ne serait-il pas admettre que nous mêmes ne savons pas pourquoi nous les utilisons …? et dans ce cas, c’est nous même qui devons nous remettre en question et pas les gentils partageurs ! ce n’est que mon avis…

Commentaire n°31 posté par Claire M le 20/04/2010 à 21h20

Bonjour,

orthophoniste libérale, fan inconditionnelle du blog PONTT, j’utilise quasi quotidienement les ressources proposées. L’esprit de partage qui anime ce site riche et vivant a été une grande source de reflexion pour ma pratique : jeune orthophoniste j’avais tendance à garder précieusement ce que j’avais acquis pour moi seule(à grand peine étant donné que peu de consoeurs sont généreuses de leur « savoir-faire »), et je tenais les patients et leur famille à distance du contenu de mes rééducations…En prenant de l’age (et un peu d’expérience peut-être?) ma conception a radicalement changé!

Au cours de formations, j’ai pu rencontrer des personnes qui partagent leurs connaissances et leur experience en toute confiance, qui ne redoutent pas l’Autre mais qui voient en lui le moyen de donner corps à leur travail, voire, de l’enrichir… Cet état d’esprit anime à présent ma pratique, et les parents sont le plus souvent possible associés à la rééducation. Leur éventuel désir de savoir d’où vient un exercice ne me gène pas : nous en discutons, et il m’arrive de leur donner l’adresse de sites sur lesquels je travaille, si je pense que la personne peut travailler de façon utile à notre projet rééducatif!

Ce décloisonnement des compétence et des savoirs me semble être la seule véritable parade contre les abus et piratages, inévitables. Notre compétence fondamentale s’en trouve remise à sa place, comme le dit Bill, un exercice c’est bien, mais ça ne constitue pas une rééducation.

A l’heure actuelle quels sont les circuit de communication entre disciplines? revues spécialisées plus ou moins confidentielles, congrés, mais que savons nous vraiment de ce qui change en psychologie, en sociologie, en orthophonie dans d’autre pays???

Une question mérite d’être posée: les partisans d’une limitation d’accés s’inquiètent-ils pour leurs patients ou craignent -ils d’être dépossédés de quelque chose? Si oui, de quoi?

J’espère que ce blog novateur, avant-gardiste même, aura le soutien de ceux et celles qui, comme moi, souhaitent voir notre travail évoluer, progresser et non pas s’enferrer dans de vieilles habitudes…

Amicalement!   

Commentaire n°32 posté par Laure PRADELLE le 20/04/2010 à 21h01

Bonjour!

Je prends deux minutes pour remnercier Bill pour tout ce qu’il fait pour nous tous en prenant soins très souvent, si ce n’est pas toujours,  de mettre des explications personnalisées suite à ce qu’il reçoit des internautesé.

Je ne pense pas que les power point partagés doivent être sécurisés à tout prix.  La plupart de ces documents peuvent être utilisés par plusieurs intervenants et tant mieux!

Les gens qui utilisent ses documents sans thérapies ou sans l’avis de professionnel passent de toute façon à côté de plusieurs informations et conseils. 

Parfois, ils peuvent avoir accès à un document et désirer en discuter avec un collègue.   Ainsi, ceci peut aussi avoir l’effet contraire.

Et que ça continue !

Caroline 😉

Commentaire n°33 posté par Caroline le 20/04/2010 à 20h39

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*