Créer du cortex cérébral. Utopie ou réalité ?…


Il me semble qu’il faut rester très prudent et éviter les effets
d’annonce. Mais il est remarquable que, en l’espace de quelques jours, on nous parle de deux tentatives « réussies ».

La première nouvelle est diffusée par l’AFP et c’est Emmanuelle Havard qui nous la signale (Un robot fonctionne avec un cerveau composé de neurones de rat) :
http://www.france24.com/fr/20080813-science-technologie-gordon-robot-cerveau-rat
Voir aussi ceci.

La seconde est proposée par la RTBF (recherche publiée dans le magazine scientifique « Nature ») :
http://www.rtbf.be/info/societe/sciences/des-chercheurs-belges-creent-du-cortex-cerebral
Visionnez le reportage réalisé auprès des chercheurs.
Lisez aussi ceci.

Source de l’image : http://actua.unitariennes.over-blog.com/article-21986024.html


Cortex sélectionné dans Humour et Sketchs

4 Des réflexions sur “Créer du cortex cérébral. Utopie ou réalité ?…

  1. Bonsoir Bill
    Je ne sais pas comment tu fais pour dégoter ces vidéos, mais vraiment chapeau bas !
    J’ai beaucoup aimé celle-là (la deuxième) !
    Un grand merci pour tes heures (certainement) de recherche
    Marie

    • Les clins d’œil sont souvent le résultat de « fouille vite ». A peu près à chaque fois, j’espère qu’ils feront réfléchir au-delà des gags… Parfois, ce ne sont que des coups de cœur sans grand rapport avec le billet. J’en rougis (rarement, car cela m’amuse…)

  2. Je suis en tous points d’accord avec toi, Dominique. Ces recherches ne nous apprendront sans doute rien sur le fonctionnement cognitif.
    Cependant, si tu écoutes bien ce qu’en disent les chercheurs de l’ULB, les perspectives à moyen ou long terme ne sont, pour eux, pas là. L’intérêt pratique ultérieur de leur recherche fondamentale (créer des neurones à partir de cellules souches) serait de pouvoir étudier directement certaines atteintes cérébrales, certains effets de toxiques et certains effets des médicaments sur ces atteintes dans une boîte de Pétri. A beaucoup plus long terme (ils n’en parlent même pas), on pourrait envisager leurs effets réparateurs de lésions cérébrales puisque ces neurones peuvent se reconnecter aux neurones existants et que les premiers essais indiquent que ces reconnexions ne se font pas aléatoirement. Ceci reste de la médecine-fiction mais, pour la première fois, on peut sérieusement penser qu’elle pourrait ne pas le rester.

  3. C’est marrant, je suis justement tombé sur cette info sur un site anglais cet aprem. Newscientist a réalisé une petite vidéo sur ce robot : http://www.youtube.com/watch?v=1-0eZytv6Qk&eurl

    Après, je trouve un peu usurpé le titre de france24.com : « […]Cette découverte floute un peu plus la frontière entre intelligence naturelle et artificielle ».

    L’intelligence reste un concept qui nous échappe en partie, tout comme une bonne part du fonctionnement cognitif alors comment penser modéliser le tout dans ce contexte ?

    Ensuite, on sent bien la vague « Alzheimer ». On en parle dès que l’on peut et je suis très sceptique sur la raison qui pousse le chercheur à évoquer ici cette maladie.

    En quoi Gordon peut nous apprendre quoi que ce soit sur la mémoire que nous ne savons pas ? elle a besoin de neurones en activité ? oui et ? la mémoire est un fait éminemment cognitif tout de même. et puis, l’information reste trop vague pour un sujet aussi grave : quelles sont leurs pistes ? « à terme », c’est dans combien d’années ? 5-10-20 ans?

    le cerveau de Gordon n’est pas « une version simplifiée de ce qui se passe dans le cerveau humain ». Il est dénué d’affects, d’histoire, de futur… Ce paragraphe me gêne profondément car il est largement dépassé.  Il y a eu toute une serie de textes dans le monde sous le titre L’hippocampe de Proust. Je citais justement Loftus qui disait : « les souvenirs ne sont pas la somme de ce qu’une personne a fait, mais bien plus la somme de ce qu’elle a pensé, de ce qu’on lui a dit, et de ce qu’elle croit ». On est bien loin de cette vision simpliste du neurone mémoire et c’est tant mieux !

    Parler de personnalité me semble également bien abusif, qu’est ce que la violence pour un ordinateur ? est ce un trait de personnalité d’ailleurs ?

    Enfin bon, merci pour cette info Bill, ca me replonge dans toutes ces réfléxions 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*