Partage de fichiers. 217/ Auto-dictées

Afin de renforcer certains apprentissages, vous cherchez peut-être des auto-dictées ou vous souhaitez en créer. Je vous suggère dès lors d’aller voir ce qui vous est proposé dans ces 55 séances d’auto-dictées CE/CM. Vous n’aurez accès qu’à une version de démonstration mais le shareware ne vous coûtera que 9 euros.

autodict.jpg

Malheureusement, ce logiciel ne semble pas ouvert à vos créations.

Je vous invite donc à voir aussi OTTODIKT, créé par C. Royère, distribué en freeware
et totalement ouvert.

Principe :
L’écran est divisé en deux fenêtres, une bleue, une blanche.
L’enfant est invité à lire le texte qui  apparaît premièrement dans la fenêtre bleue, puis s’efface progressivement. Il doit alors reconstituer le texte dans la fenêtre blanche.
Chaque fois qu’un mot correct est entré toutes les occurrences de ce mot s’inscrivent en rouge dans la fenêtre bleue.

Les aides :
Si l’enfant ne connaît pas le texte par cœur ou ne parvient pas à trouver l’orthographe correcte il peut :
– demander un « mot-flash » de durée d’apparition réglable
– rendre visibles les consonnes du texte
– revoir le texte

Evaluation :
Un système de points permet d’évaluer le travail de l’enfant, quand il décide d’arrêter  un compte-rendu s’inscrit automatiquement dans la fenêtre de travail.

Création d’une auto-dictée :
Les textes doivent être au format .rtf  (Rich Text Format) et peuvent être composés au moyen de n’importe quel traitement de texte, mais aussi directement dans Ottodikt.
Chaque enfant devrait disposer de son propre répertoire portant son nom et contenant les textes :
Dans la boîte de dialogue proposée au début cliquez bouton droit de la souris, puis nouveau dossier, entrez le nom de l’enfant.
Entrez le titre de la nouvelle dictée. La fenêtre de gauche habituellement en bleue est alors en  jaune et vous invite à composer le nouveau texte.
Quand celui-ci est terminé il est enregistré automatiquement quand vous fermez sa fenêtre et la nouvelle auto-dictée démarre.

Fin du travail :
Lorsqu’il quitte le programme, l’enfant est invité à imprimer son travail ce qui le rend beaucoup plus concret. Le dernier texte qu’il a tapé se trouve toujours dans le fichier mon_travail.rtf et peut être examiné avec un traitement de texte quelconque, ce fichier est toutefois systématiquement remplacé à chaque lancement d’ottodikt.

Casse et ponctuation :
Les mots n’apparaissent en rouge que si l’enfant respecte la casse et la ponctuation. Par exemple si l’original contient les mots : « Elle dit : » et que l’on tape « elle dit » aucun de ces deux mots ne s’allumera. Ceci étant source de frustration, en cas d’échec répété utiliser un mot-flash.

Réglages :
Les réglages du programme (durée des mots-flash, nombre de lectures au démarrage, tarifs en points…) sont contenus dans le fichier « Desmots.ini » présent dans chaque répertoire d’enfant.
Les réglages sont ainsi individuels. Pour l’invoquer appuyer simultanément sur les touches Ctrl Alt et i.
Ceci est voulu afin que l’enfant n’y ait pas accès trop facilement. Le fichier Desmots.ini s’édite, ajuster les réglages, ils sont pris en compte à la fermeture.

ottodikt.jpg

Dans la photo ci-dessus, vous noterez sans doute que je vous suggère aussi de détourner le logiciel pour créer des exercices de mémorisation de listes de mots (avec indiçage sémantique ou autres). A vous de voir si cela peut vous être utile.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*