Les motordus

Sylvie Clavier nous envoie son p’tit dernier (comme elle a la modestie de le nommer). Il est tiré du « Prince de motordu » (Pierre-Élie Ferrier dit Pef). Sylvie, comme de nombreux orthophonistes, adore cette histoire et la raconte souvent aux enfants. Elle en avait parlé à Evelyne Lyonnaz-Bovio qui lui avait dit qu’elle aussi l’aimait beaucoup et qui lui avait donné un PPT qu’elle avait créé pour faire corriger les mots dans le texte. Sylvie a dès lors eu grand plaisir à utiliser et inclure ce travail dans son propre PPT !

motordu

Visionnez ou téléchargez

Les-motordus (PPTx, 3.35 Mo)

Merci Sylvie, merci Evelyne (à qui je pense si souvent) et merci Pef dont, si ce n’est fait, je vous invite à découvrir les ouvrages : ICI.

Difficultés à enregistrer/lire les ppt créés sous MSO 2007 ou 2010 (pptx) : soyez gentils de ne laisser un commentaire pour dire que ça ne marche pas que si vous avez essayé TOUT ce qui a été proposé ICI sans résultat. Merci de spécifier alors vos configurations (système d’exploitation, version d’office, pack de compatibilité, …).


C’est également Sylvie qui nous fait découvrir ce petit bijou de texte.

Au Père Spicace,

Un grand malheur est arrivé à l’abbaye
et j’ai la pénible mission de vous en faire part.

Mardi soir, pendant que l’abbé Nédictine donnait les dernières grâces,
l’abbé Quille perdit l’équilibre dans l’escalier et tomba inanimé dans les bras du Père Iscope.

Les révérends pères, en perdant l’abbé Quille, perdaient leur seul soutien.
Un seul restait joyeux : le père Fide.
Quant à l’abbé Tise, il n’y comprenait rien.
Il aurait bien voulu que le saint Plet l’aide à comprendre ce qui s’était passé mais rien n’y fit.

Après l’accident de l’abbé Quille,
on alla chercher le Père Manganate et le Père Itoine,
les deux médecins de l’abbaye.
Ils pensaient ranimer le malheureux mais leurs efforts furent vains et celui-ci décéda peu après.

Le lendemain fut donc célébré son enterrement.
Chacun fut appelé à l’abbaye par les célèbres cloches du Père Sonnage.
La messe fut dite sur une musique de l’abbé Thoven.
Le père Ocquet fut chargé du sermon et comme il n’y avait pas de chaire,
il monta sur les épaules du Père Choir.
A la fin de l’homélie, le Père Cepteur fit la quête
et remit les dons ainsi recueillis à notre frère africain, l’abbé N’Pé.

Après la messe, une grande discussion s’engagea pour le transport de la bière:
l’abbé Canne et l’abbé Trave voulaient passer par les champs.
Le Père Clus s’y opposa.
L’abbé Casse en fut enchanté.
Le Père San avec sa tête de turc ne voulait rien entendre.
Le Père Vers et le Père Nicieux semaient le doute dans les esprits.

Finalement on décida que, comme à l’accoutumée,
l’abbé Taillière serait chargé du transport du corps du défunt.

Devant la tombe creusée par le Père Forateur
et en l’absence du Père Missionnaire, l’abbé Nédiction donna l’absolution.
Le Père Venche et l’abbé Gonia avaient joliment fleuri la tombe.

Celle-ci fut recouverte d’une belle pierre tombale préparée par l’abbé Tonneuse.
Sur le chemin du retour, le spectacle fut déchirant.
Le Père Pendiculaire était plié en deux de douleur et de chagrin.
L’abbé Vitré était lui aussi plein de larmes.
La Mère Cédès , invitée pour l’occasion,
fermait la marche en compagnie du frère du Père Igord.

A l’arrivée, le Père Sil et l’abbé Chamelle préparèrent le repas
tout en consultant les livres culinaires du saint Doux.
Le Père Nod et le Père Collateur servirent à boire
et chacun put se remettre de ses émotions.

Signé : L’abbé BICI

spicace

Source: Anonyme…www.lespasseurs.com



iConcerts – Bee Gees – How Deep Is Your Love… par iConcerts

6 Replies to “Les motordus”

  1. Je suis depuis très longtemps une inconditionnelle du prince de Motordu et de ses aventures …

    Vraiment un super travail !  Merci

    Cathy

  2. super!!! merci.. et en lisant le texte qui suit je ne peux m’empêcher de penser à ce jeune homme filmé en salle d’accouchement dans une émission de TV qui essayait de rassurer sa compagne :
    « t’inquiète Bébé, le Père Dural va pas tarder!!!  » ;oD

  3. Merci pour ce matériel (souvenirs de stage) . Je pense que je vais me replonger dans cette histoire avec mes petits patients. bonne continuation

  4. On en rêvait … Sylvie, l’a fait ! Les petites billes et les petits glaçons vont se régaler et … moi aussi ! Merci merci …

     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*