Lecture flash et Parkinson

Jacques-André Cornet, que je remercie, nous envoie ceci.

Cela faisait longtemps que je ne vous avais rien envoyé pour PONTT. Ce n’est pas l’envie qui manquait mais simplement le temps…
Bref je vous adresse une série de fichiers textes pour le logiciel LECTURE FLASH de Benoit Lamey et Lucile Thuet (ICI).

Il s’agit de fichiers qui ont été développés pour la rééducation de patients dysarthriques modérés à sévères. En effet, avec la progression de la maladie, les patients parkinsoniens (MP – DCB
– Chorée,…) présentent de plus en plus de difficultés pour gérer leur souffle phonatoire. Ajouté à leur difficulté d’articulation, ce problème affecte de plus en plus le caractère naturel et l’intelligibilité de leur parole car ils ne peuvent contrôler les pauses inspiratoires qui se produisent bien souvent au mllieu des mots.

L’idée (qui n’est pas nouvelle) est d’utiliser la lecture flash comme un « prompteur » afin de leur proposer un modèle leur permettant de modifier le moment des pauses inspiratoires (entre 2
mots ou à la fin d’un syntagme). Il s’agit donc d’adapter le comportement au handicap. Pour cela, des fichiers de textes ont été découpés en segments comportant au plus 4 syllabes (ce qui correspond à l’émission maximale généralement observée au stade modéré de la pathologie). Les mots de 5 syllabes ont été remplacés par des mots plus courts lorsque c’était possible. Parfois ce ne
fut cependant pas possible et le mot de 5 syllabes a été conservé (la situation est rare).

Par ailleurs, afin de préserver au mieux le caractère naturel de la parole, un autre critère de découpage des énoncés a été pris en compte : le syntagme. Dès lors, le découpage apparait au
plus tard après 4 syllabes et respecte le découpage syntagmatique des énoncés.

Cet entrainement (à réaliser avec feed-back bien entendu) est  supposé induire une modification des pauses inspiratoires, adaptée à la sévérité du déficit, afin d’améliorer l’intelligibilité de la parole.
Au niveau de la procédure, il convient de procéder d’abord à l’enregistrement d’une ligne de base en utilisant par exemple le texte de la BECD (« les deux femmes habitaient… »), ceci notamment afin de déterminer si le patient peut bénéficier de l’entrainement. Il est évident qu’un patient qui ne peut émettre que 2 syllabes ne pourra pas bénéficier du programme d’entrainement.
Ensuite, il est nécessaire de paramétrer LECTURE FLASH en fonction du handicap du patient.

Comme ces patients présentent en plus de difficultés d’articulation (lenteur), il faut adapter le temps de présentation à l’écran à leur vitesse d’articulation et le délai inter-stimuli à leur vitesse d’inspiration. Au début il faut donc faire quelques essais avec le patient pour trouver le bon rythme de présentation. Une fois que c’est fait on peut démarrer les séances. Pour l’instant je propose 20 textes qui sont de longueur variable. On sélectionnera la longueur du texte en fonction de la fatigabilité du patient. Pour cela on trouvera dans le titre du fichier le nombre de segments proposés par texte. Afin de faciliter l’exercice, chaque fichier commence par le mot « ATTENTION » qui est destiné à permettre au patient de réaliser la première inspiration  avant de commencer la lecture. Bien entendu, si on s’aperçoit que le ryhtme n’est pas adapté ou qu’un incident se produit durant la lecture, on peut utiliser l’option « interrompre le défilement ».

Voilà, j’espère que cela pourra en intéresser certains.

Enfin c’est avec une pensée émue pour celle qui a tant partagé sur PONTT que je vous adresse ces quelques fichiers. et c’est donc à Evelyne que je les dédicace en souhaitant que la communauté de PONTT continue de s’élargir et que le partage y florisse.

JAC

textelf

Téléchargez

textesLF (zip de 20 fichiers txt, 22 Ko)

JAC n’attend qu’une chose : que vous partagiez vos expériences !!! Encore une fois, MERCI.


La mémoire enfin démasquée ?

6 Replies to “Lecture flash et Parkinson”

  1. Pingback : Supports verbaux de JAC en QCM | Pontt

  2. Pingback : lecture flash parkinson 2 | Pontt

  3. Oui Sylvie, une fois que l’on a paramétré la lecture (càd conservé l’ordre d’apparition des segments, la durée de présentation à l’écran, le délai entre les stimuli, la taille des caractères et
    leur couleur), il faut sauvegarder les paramètres, sinon effectivement le logiciel fera une présentation aléatoire des segments de textes.

    J’ajoute que ces fichiers pourraient éventuellement servir avec des patients qui présentent une dyslexie par négligence visuelle unilatérale en cochant la case « présentation aléatoire à l’écran ».
    Dans ce mode; les devraient donc effectuer une tâche visuo-attentionnelle supplémentaire d’exploration visuelle de l’écran en tenant compte du contexte de la lecture (ce qui vient d’être lu). je
    l’utilise de la sorte avec un patient (qui a déjà suivi un autre entrainement avec des stimuli plus simples).

  4. Bonjour,

    j’ai essayé d’ouvrir vos textes avec le programme de lecture flash qui fonctionne très bien avec les mots et dont je suis ravie. Avec les textes, il affiche des segments de phrases en ordre qui
    semble aléatoire. J’ai pourtant coché « conserver l’ordre d’apparition des mots du fichier ». Est-ce qu’il y a une petite manipulation qui permet que le texte apparaisse dans le bon ordre?

    Merci beaucoup pour ces outils, c’est vraiment très précieux!!!

    Sylvie

    • Une fois la case en question cochée, enregistrez-vous votre configuration du logiciel ? Si non, faites-le et ça marchera. Je crois du moins. Chez moi, ça fonctionne.

  5. Bonsoir. Je n ai pas encore experimente les fichiers mais un grand merci a jac je vais le faire incessament sous peu. Pour ma part j utilise exactement de cette facon les fichiers mange lettres de
    notre si regrettee evelyne a laquelle je pense sans jamais l avoir recontree a chaque fois que j ouvre pontt… Mille merci ahac a bill et a tous les tlm. Je reviendrai contribuer des que j aurai
    un peu plus de temps promis!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*