Point de compréhension sans ponctuation. J. Dubois, 2008

TFE : Point de compréhension sans ponctuation. Juliette Dubois, 2008.

C’est avec un plaisir immense que PONTT vous propose aujourd’hui la lecture d’un travail de fin d’études. Il s’agit du mémoire de Juliette Dubois (juin 2008, Haute Ecole Robert Schuman de Libramont – Section Logopédie).

Son titre est le suivant :
Point de compréhension sans ponctuation. La fonction expressive de la ponctuation peut-elle améliorer la compréhension en lecture à voix haute? Essai chez une enfant de 5ème primaire.

Un tout grand merci à Juliette qui, en plus de nous intéresser à ce sujet original, donnera, je l’espère, à d’autres l’envie de partager ici son TFE.

Quelques mots d’introduction

Si la lecture peut constituer un plaisir, lorsqu’une difficulté est observée au niveau de l’un ou l’autre des processus intervenant dans cette activité, ce plaisir peut se transformer en « obligation » ou même en découragement. Comment, alors, amener l’enfant à retrouver goût à la lecture ?

Il semble évident qu’une bonne compréhension constitue un élément indispensable pour apprécier le contenu de sa lecture. Une lecture vivante et expressive amène cette compréhension et c’est la fonction expressive de la ponctuation qui remplit ce rôle.

Mais cette fonction expressive peut-elle améliorer la compréhension ? C’est l’hypothèse de travail qui m’a amenée à prendre en charge JK, 12 ans 2 mois, élève en 5ème primaire.

Après m’être assurée qu’elle ne présentait pas de difficultés de compréhension au niveau du langage oral, j’ai évalué la qualité de sa lecture et sa compréhension.

Mon travail avec elle s’est déroulé sur dix séances d’une demi-heure chacune au cours desquelles nous avons envisagé les signes de ponctuation en les reproduisant en argile, puis en les associant aux trois paramètres de la fonction expressive, à savoir l’intonation (au niveau de la phrase et du texte), les pauses (aux niveaux inter et intraphrastiques) et l’accentuation (au niveau du mot). En stimulant la fonction expressive, j’espère donc avoir un impact sur les niveaux sémantiques et syntaxiques qui interviennent dans la compréhension.

Après ce travail, j’ai de nouveau évalué JK afin de mesurer l’impact de la prise en charge. On observe que sa voix a maintenant beaucoup plus de relief et elle est donc plus porteuse de sens.
Elle doit encore transférer ses acquis hors du contexte des séances.

Il semble aussi qu’elle ait retrouvé un certain plaisir à lire et apprivoisé ses craintes face à cette activité.

Au cours de ce suivi, j’ai pu découvrir les effets de la combinaison de ces deux paramètres sur la lecture et mesurer la nécessité pour l’enfant d’être en confiance par rapport à cet acte pour qu’il soit d’une qualité optimale.

Il serait intéressant d’envisager une application avec un nombre d’enfants plus importants afin d’élargir ces conclusions et de créer un matériel rééducatif fiable et validé.

Table des matières

INTRODUCTION GENERALE

Chapitre I : la ponctuation
1 Définitions et historique de la ponctuation
1.1 Définitions
1.2 Historique de la ponctuation
2 Signes « et » ponctuation
2.1 Une unité à deux faces
2.2 Le caractère arbitraire
2.3 Le signe est immuable en synchronie
2.4 Le signe est linéaire et muable en diachronie
2.5 Le signe est discret
2.6 Axe paradigmatique et axe syntagmatique
2.7 Un signe extra-alphabétique
3 Les signes de ponctuation : classements et usage
3.1 La ponctuation grammaticale
3.1.1 Le point
3.1.2 La virgule
3.2 La ponctuation expressive
3.2.1 Le point-virgule
3.2.2 Le point d’interrogation
3.2.3 Le point d’exclamation
3.2.4 Les points de suspension
3.2.5 Les guillemets
3.2.6 Les deux points
3.2.7 Les parenthèses
3.2.8 Le tiret
4 Les fonctions de la ponctuation
4.1 La fonction expressive
4.1.1 L’intonation
4.1.2 Les pauses
4.1.3 L’accentuation
4.2 La fonction syntaxique
4.2.1 La fonction de jonction et de disjonction
4.2.2 La fonction d’inclusion et d’exclusion
4.2.3 La fonction de dépendance et d’indépendance
4.3 La fonction sémantique
5 Enseignement de la ponctuation
5.1 Au niveau des programmes scolaires
5.2 Programmes scolaires et fonctions de la ponctuation
5.3 Enseignement en classe : types d’exercices proposés
6 Conclusion

Chapitre II : la compréhension
1 Rappel sur la compréhension en lecture
1.1 La compréhension au niveau du mot
1.1.1. La voie d’assemblage
1.1.2 La voie d’adressage
1.1.3 La compréhension de la lecture
2 La compréhension au niveau de la phrase
2.1 La phrase
2.2 Les modèles de traitement de la phrase
2.3 Les niveaux de traitement de la phrase
2.3.1 Le traitement syntaxique
2.3.2 Le traitement sémantique de la phrase
2.3.3 Le traitement pragmatique de la phrase
3 Les émotions : une aide à la compréhension de la phrase
3.1 Définition de l’émotion
3.2 Le choix des émotions : les travaux d’EKMAN
4 Modèles de la compréhension de texte
4.1 L’approche psycholinguistique de KINTSCH et VAN DIJK
4.2 L’approche globale d’IRWIN
4.2.1 Le contexte de lecture
4.2.2 La variable texte
4.2.3 La variable lecteur
5 Trois variables : trois niveaux d’intervention
5.1 La variable lecteur : les processus de lecture au niveau du texte
5.1.1 Les microprocessus
5.1.2 Les processus d’intégration
5.1.2.1 Les anaphores
5.1.2.2 Les connecteurs
5.1.2.3 Les inférences
5.1.3 Les macroprocessus
5.1.4 Les processus d’élaboration
5.1.5 Les processus métacognitifs
5.2 La variable texte : le choix du type de texte
5.3 La variable contexte : motivation, intérêt et intention
6 Conclusion

Chapitre III : utilisation de la fonction expressive de la ponctuation en situation de lecture à voix haute, outil de la compréhension ?
1 Présentation de l’école
2 Présentation d’Amandine
2.1 Anamnèse
2.2 Examen clinique
2.3 Bilan de langage oral
2.4 Bilan des outils de base
3 Résultats du pré-test
3.1 Le vol du PC : évaluation fonctionnelle et normée de la lecture
3.1.1 Le choix du vol du PC
3.1.2 Analyses quantitatives et qualitatives
3.2 Texte personnel : prise en compte de l’appréhension d’Amandine
4 Lecture silencieuse et lecture à voix haute
4.1 La situation de lecture silencieuse
4.2 La situation de lecture à voix haute
5 La ponctuation comme signe visuel
5.1 Etat des connaissances d’Amandine sur la ponctuation
5.2 Choix des signes
5.3 Réalisation des signes
6 La fonction expressive de la ponctuation : l’intonation, le sens par rapport à l’émotion, de la phrase au texte
6.1 Prise de conscience : le jeu des journalistes
6.2 Matérialisation et manipulation au niveau de la phrase : « cartes émotions », courbes intonatoires et signes expressifs
6.3 Matérialisation au niveau du texte (dialogue) : indices visuels et expression des émotions
7 La fonction expressive de la ponctuation : les pauses, repères des groupes de sens aux niveaux intra et interphrastique
8 La fonction expressive de la ponctuation : l’accentuation du mot associée à la phrase exclamative
9 Résultats du post-test
10 Conclusion

CONCLUSION GENERALE
BIBLIOGRAPHIE
ANNEXES

La présentation powerpoint : presentation-j-dubois (ppt, 1906 Ko)

Lectures complémentaires suggérées par Juliette Dubois– Travailler la lecture à voix haute en BEP
http://www.bienlire.education.fr/02-atelier/fiche.asp?theme=1100&id=1380
– De l’accentuation et de son usage
http://vulgum.org/article.php3?id_article=442
– Maîtriser la lecture : un projet pour le cycle 3
http://www.bienlire.education.fr/04-media/a-maitrise-Imp.htm

One Reply to “Point de compréhension sans ponctuation. J. Dubois, 2008”

  1. Si j’en crois les infos à ma disposition, en France, dans les écoles d’ortho, aucun mémoire n’a été rédigé sur ce sujet depuis 1976 (école de Nice). C’est assez impressionnant et cela ne donne que plus de valeur à ce travail original. A vous de nous dire si cela vous aura intéressé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*