Les ressources de The Aphasia Institute

Je ne peux vous en parler puisque, honte sur moi, je ne les connais pas encore.

Mais je serais vraiment très très intéressé par vos avis et commentaires.

 

Vous trouverez également le Recueil de communication pictographique (RCP). Le RCP permet de favoriser les discussions avec les personnes aphasiques. Ce matériel est
innovateur car il combine: des choix de sujets de discussion qui dépeignent les besoins de personnes adultes, la possibilité d’aborder des sujets de conversation complexes ainsi qu’une
classification spécifique des thèmes proposés.

4 Replies to “Les ressources de The Aphasia Institute”

  1. Bonjour,
    J’ai eu ces informations lors d’une formation organisée à la Braise par Marie Julien orthophoniste canadienne.
    Il s’agit d’un ensemble de pictogrammes très épurés et bien faits qui permettent d’aborder des thèmes que l’on retrouve souvent en séances avec une personne présentant une aphasie sévère. Ils me paraissent plus simples que ce que l’on rencontre habituellement.  L' »aphasia institute » a créé un carnet par thérapeute ce qui permet à chacun de retrouver les préoccupations se rapportant à son domaine sans avoir une formation spécifique pour dialoguer avec une personne aphasique. Je trouve celui du médecin (le seul que j’ai vu) très bien fait car il permet d’aborder le thème de la lésion cérébrale, la crainte qu’un autre AVC ne se reproduise, l’explication de ce qui est arrivé,… L’entrourage médical est souvent démuni par le manque de moyen de communication qui lui sont offerts face à une personne qui présente un trouble important de l’expression et de la compréhension.
    Le RCP est un recueil destiné, selon moi d’avantage à l’orthophoniste, cela lui donne une série de pictogrammes bien classés pour les nuls en dessin. En thérapie conversationnelle (je pense que nous en faisons tous avec nos patients aphasiques) ces picto permettent de débloquer un certain nombre de situations. Marie Julien utilise également ces pictogrammes comme base de carnet de communication. Son carnet est assez différent de ce que l’on a l’habitude de recontrer car il s’agit plutot d’un carnet de conversations. Lorsqu’elle arrive à conclure un thème court avec un patient, elle reprend sur une page quelques mots ou quelques pictogrammes pour que la personne puisse partager ce dialogue avec d’autres.  
    Je pense que nous allons nous le procurer, je vous donnerai alors d’autres informations.
    Merci Bill d’avoir mis ces informations sur le blog
    Charlotte Dubuisson
    Logopède au Centre Neurologique William Lennox

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*