Partage de fichiers. 178/ Logiciel Th-ApLec1

Jean-Marc Campaner a terminé un logiciel, Th-ApLec1 (Apprentissage de la lecture Niveau 1), qui, je n’en doute pas, intéressera de nombreux orthophonistes et logopèdes. Il est avant tout destiné aux enfants de Grande Section (GS) de maternelle, aux débuts du CP et à la remédiation. Et il comporte pas mal de travail en phonologie.

Deux exemples :

campa1.jpg

campa2.jpg

J’ai eu l’occasion de voir la version complète et j’ai été impressionné par la qualité et l’ampleur du travail réalisé. Monsieur Campaner a créé un logiciel parfaitement réfléchi, complet et qui intègre au mieux l’essentiel des pré-requis à l’apprentissage de la lecture.

Comme il le dit, « les nombreuses activités proposées (près de 270), réparties sur les 36 semaines de l’année sont destinées à familiariser progressivement les enfants de GS aux outils qui leur permettront d’entrer dans les apprentissages structurés et systématiques nécessaires à l’acquisition de la lecture dont l’année de CP représente le temps fort. La plupart des activités trouveront également tout leur intérêt au cours du premier trimestre de l’année de CP pour les élèves qui n’auraient pas été suffisamment préparé lors de la première année du cycle et en remédiation pour les enfants qui rencontrent des difficultés. En effet, les syllabes abordées correspondent pour la plupart aux premiers phonèmes étudiés dans la majorité des méthodes de lecture.
Tous les enfants n’accèdent pas à la maturité nécessaire au même moment, aussi les activités sont-elles accessibles selon trois niveaux de difficulté, permettant à chacun d’y trouver son compte.
L’utilisation de l’ordinateur trouve tout son sens ici car :
● il structure l’apprentissage au travers d’une programmation établie, ce qui n’est pas toujours le cas en maternelle (alors que ce devient systématique au CP) ;
● il individualise la tâche, chaque enfant pouvant progresser à son rythme ;
● il est réactif : les erreurs sont immédiatement signalées ;
● il impose effort et au bout du compte réussite même si elle est parfois laborieuse : un exercice doit être corrigé jusqu’à ce qu’il soit juste (mais on peut tout de même donner sa « langue au chat ») ;
● il modifie la position de l’adulte qui n’est plus le prescripteur de l’activité mais qui vient en aide à l’enfant si c’est nécessaire. »

Avant de télécharger la version d’essai de ce logiciel (un partagiciel à tout petit prix), je vous invite à lire attentivement ce PDF. Même si, en définitive, vous choisissiez de ne pas l’acquérir, vous n’aurez pas perdu votre temps !!!

Sachez aussi que monsieur Campaner va mettre au point la version CP complète cette année en la testant dans une classe, un véritable travail de recherche à chaque fois.

Enfin, je vous signale que monsieur Campaner, que je remercie vivement pour son ouverture et son sens du partage, a donné son accord pour nous que puissions utiliser les banques d’images et de sons de 1000 mots dans les fichiers que nous partageons ici. Pour rappel, ces banques ont déjà été prêtées à l’association Pragmatice où elles sont en libre téléchargement (ICI).



Et voici deux vidéos. Je vous laisse apprécier la pertinence des propos. Pour ma part, j’avoue que j’aurais préféré entendre monsieur Campaner nous parler de tout cela …

– Le WebPégagogique a réalisé le blog officiel du salon de l’Education en partenariat avec la Ligue de L’Enseignement. Philippe Meirieu a accepté de répondre à quelques questions. www.lewebpedagogique.com/salon_education

Durée :  05:15 Pris le : 18 novembre 2006 Lieu :  Paris, France

 

– Le Webpédagogique s’entretient avec Elizabeth Morin, inspectrice générale de l’Edudation à propos des nouvelles technologies dans l’éducation.

Durée :  11:49 Pris le : 18 avril 2007 Lieu :  Paris, France

 

 



Enfin, je vous fais part d’une question que vient de m’envoyer un visiteur du blog et qui n’est pas étrangère à ce qui est dit ici. Comme je ne travaille pas moi-même avec des enfants, je préfère m’abstenir de répondre et vous laisser la parole.
« Je suis enseignant en multiniveau (CE2/CM) et j’ai 3 élèves de CE2 en grande difficulté à l’écrit (confusions de sons, difficulté à segmenter les mots/ écriture phonétique des mots…). Après avoir fortement conseillé aux familles un bilan orthophonique, je m’interroge sur l’aide que je pourrais leur apporter en classe.
En tant qu’orthophoniste, comment voyez vous, en général, le rôle d’un enseignant ? Merci. Bien à vous. Stéphane
« 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*