Le Papoo

Novembre 2012 : Il et évident que la présentation qui suit, datant de 2007, n’est pas à jour. Vous en saurez plus en visitant le site référencé plus loin et sur les pages Facebook ou Twitter correspondantes.
Et, comme il se doit pour tout article de pontt, les commentaires sont ouverts à tous et peuvent révéler des informations essentielles.

Emmanuelle Havard, après avoir assisté à une présentation du Papoo, a eu la bonne idée de partager ses notes avec nous. Je l’en remercie trèssincèrement.

papoo1.jpgpapoo2.jpg

Outre ces notes, je vous invite à regarder la vidéo ci-dessous et à aller sur ces pages :
http://www.sios.fr/8.html
http://rnt.eklablog.com/papoo-a108890560

 

 

Ergonomie

Forme arrondie qui permet une résistance au choc (le Papoo pourra tomber sans se casser).
La forme arrondie permet aussi lorsqu’on le pose qu’un mouvement de bascule s’opère et que les écrans se positionnent vers le haut. De même, le Papoo posé sur une table peut être saisi d’une seule main.
Le Papoo va peser entre 120 et 150 g.
Il est étanche à la salive, aux éclaboussures (de coca, entre autres). L’étanchéité en immersion n’est pas garantie.
Les deux écrans tactiles sont munis de guides doigts.
Un joystick se trouve entre les deux écrans tactiles
Le papoo va être distribué par Protéor au prix de 1900 €
Rétroéclairage de toute la coque du Papoo : cela permet de personnaliser le Papoo

Technique

Autonomie : pour l’instant 5 h pour le prototype, la version définitive devrait atteindre 30 h d’autonomie.
Le Papoosoft (logiciel permettant de créer des papooramas) est fourni avec le Papoo.
La connexion à l’ordinateur se fait via un cable USB. Il est fourni, pour recharger le Papoo, un câble USB et un adaptateur secteur ainsi qu’un adaptateur allume-cigare..
Le temps de recharge est de 4 ou 5 heures. Le Papoo peut être utilisé pendant le temps de recharge.
Lorsque la batterie est déchargée le rétroéclairage du papoo se met à clignoter avec une couleur spécifique (choisie par l’utilisateur).
Le haut-parleur a une portée de 43 m en extérieur.
Au milieu du côté de l’appareil se trouve un connecteur pour un contacteur externe. Le Papoo est alors posé sur une table. Les écrans pivotent à ce moment.
Pour la création de phrases, deux contacteurs sont nécessaires. Les contacteurs ne sont pas spécifiques au Papoo.
La voix de synthèse peut être choisie : homme, femme pour l’instant et, sur la version définitive, enfant. L’intonation est prise en compte d’après la ponctuation.

Papoosoft : logiciel qui permet de créer des papooramas (carnet de communication).
Tous les formats d’image sont acceptés. Le papoosoft adapte directement l’image et reprend dans la proposition de texte associé à l’image le nom de celle-ci.
Le texte que l’on souhaite peut être associé à l’image. Des papooramas particuliers peuvent être crées pour des activités précises. Ils sont ensuite importés ou non dans le Papoo.
Toutes les configurations peuvent être stockées et importées.
Pour la voix, on peut configurer la vitesse de lecture, l’espacement entre les mots.

Papooramas : les images sont organisées par catégorie. On peut associer une couleur à une catégorie et ainsi le Papoo s’allume autour de l’écran tactile de la couleur de la catégorie du mot affiché. Les images sont organisées par liste et non par page comme il est habituel dans les cahiers de communication.
Le texte peut être affiché sous le picto, de manière défilante ou non.
Il y a deux écrans car une combinaison de deux pictos est possible pour former une phrase. Un appui long sur la première image permet de la sélectionner. On sélectionne la seconde image puis un appui sur la première permet d’entendre la phrase entière.
Il existe une touche d’accès rapide pour les choses urgentes.
Dans les catégories, le Papoo rajoute automatiquement une catégorie des pictogrammes les plus utilisés.
Les pictos représentant les catégories peuvent s’afficher à l’allumage du Papoo.

Dans le Papoosoft, la fréquence d’utilisation des pictos apparaît : cela permet d’enlever ceux qui ne sont jamais utilisés et parfois de les organiser d’une manière plus fonctionnelle.
Le Papoo peut être utilisé avec deux pictos (ou images ou photos) seulement ou avec plusieurs milliers. La limite se trouve dans l’association de deux pictogrammes uniquement. C’est un appareil portable, destiné à des personnes qui se déplacent. Une seule main peut suffire à son utilisation mais des contacteurs peuvent être ajoutés. Un cordon pour le porter autour du cou est également fourni.

N.B. Si vous recherchez une aide à la communication pour un patient particulier, je ne peux que vous inciter à consulter le RNT.

Pour rappel, PONTT ne fait de publicité pour aucun logiciel ou matériel. Ce genre de message n’a pour fonction que d’informer et ce serait génial de voir ce genre d’information se multiplier sur le blog. Sachez que je n’entretiens aucun rapport avec les éditeurs ou distributeurs, quels qu’ils soient.

2 Replies to “Le Papoo”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*