FT – PECS

Fiche Technique
 

Système de communication par échange d’images

(PECS)
 


Date de rédaction de la fiche : 10/10/01
Dates de mise à jour : 01/08/05

Le PECS est une méthode d’apprentissage de communication alternative conçue à l’intention des personnes autistes non verbales et utilisant des pictogrammes. Le système PECS a été mis au point par le Dr Andrew S. Bondy et sa collaboratrice Lori Frost vers la fin des années 80. Avec la traduction française de cet ouvrage, nous possédons maintenant un outil formalisé. La particularité du PECS est de mettre l’accent sur l’initiative de l’enfant à communiquer. C’est lui qui initie la démarche de communication pour demander et obtenir un résultat concret dans un contexte social. La récompense concrète doit être associée à une récompense sociale afin de rendre cette dernière plus efficace.

 

Cette approche intègre les principes de base de l’analyse comportementale appliquée (ABA) mais préconise aussi la personnalisation de la méthode, l’implication des parents et la généralisation des acquis.

Ce système, s’il est préférable qu’il soit initié et encadré par un(e) orthophoniste, peut être utilisé par les enseignants, les éducateurs, les parents, dans tous les lieux de vie de l’enfant.

Il apprend également à l’enfant qu’il peut recevoir ce qu’il désire, s’il le demande calmement.

Il faut évaluer, avant toute chose, les préférences de l’enfant en matière de jouets, d’aliments… Ces préférences seront utilisées comme des renforçateurs puissants grâce auxquels la personnes autiste sera motivée à communiquer.

On pourra ensuite choisir les pictogrammes les plus appropriés à chaque enfant. Il est tout à fait possible d’employer d’autres illustrations, l’essentiel étant qu’elles soient claires et représentatives d’un objet ou d’une action quotidienne.

Voici les différentes étapes de ce programme d’apprentissage :

Phase 1 : l’échange physique

Objectif : En voyant un « objet préféré », l’enfant prend le pictogramme correspondant, l’apporte à son interlocuteur et le lui dépose dans la main.La compétence travaillée ici est la capacité à échanger un pictogramme.

Protocole d’apprentissage : L’enfant est assis à une table avec deux adultes. Il apprend à demander son objet préféré.

 

1. L’échange est réalisé avec une aide physique complète

2. Diminution de l’aide physique

3. L’indice visuel de la main ouverte est différé progressivement

Phase 2 : accroître la spontanéité

Objectif : L’enfant se dirige vers son livre de communication, détache le pictogramme, va chercher son partenaire et lui remet le pictogramme dans la main.

La compétence travaillée est la persistance des acquis et leur généralisation

Protocole d’apprentissage :

1. Prendre le pictogramme sur le tableau de communication

2. La distance entre l’enfant et l’interlocuteur augmente

3. La distance entre le pictogramme et l’enfant augmente

Phase 3 : discrimination de pictogrammes

Objectif : L’enfant demande un objet préféré, en allant vers son livre de communication et choisit le pictogramme approprié. Il se dirige vers son interlocuteur et le lui remet.

Dans les phases initiales, aucun choix entre les pictogrammes n’est demandé. Cette troisième phase implique le choix entre différents pictogrammes.

Protocole d’apprentissage :

1. Discrimination

            a. situation de communication avec choix entre 2 pictogrammes

            b. situation de communication avec choix entre plusieurs pictogrammes

2. Vérification par association objet-pictogramme

            a. situation de communication provoquée entre 2 objets et 2 pictogrammes

            b. situation de communication provoquée entre 1 objet et 2 pictogrammes

3. Réduire la taille des pictogrammes

Phase 4 : construction de phrases

Objectif : L’enfant demande l’objet qu’il désire : il va chercher son livre de communication, prend le pictogramme « je veux », le place sur la bande-phrase puis prend le pictogramme de l’objet désiré et le pose à côté du premier. Il détache ensuite la bande-phrase et cherche un interlocuteur.

La compétence travaillée est la capacité à combiner plusieurs pictogrammes pour construire des phrases.

A la fin de cette phase, l’enfant a entre 20 et 50 pictogrammes sur son livre et est capable de faire sa demande à différents partenaires.

Protocole d’apprentissage :

1. Le pictogramme « je veux » est fixe

2. Le pictogramme « je veux » n’a pas été préalablement positionné

3. L’objet désiré est hors de vue

Phase 5 : répondre à la question « qu’est-ce que tu veux ? »

Objectif : L’enfant peut faire une demande spontanément mais aussi répondre à la demande « qu’est-ce que tu veux ?»

La compétence travaillée est la capacité à répondre à des questions directes.

Protocole d’apprentissage :

1. Aucun délai : on montre le pictogramme « je veux » et verbalise « qu’est-ce que tu veux ? » en même temps

2. Sollicitation différée

3. Aucune incitation : il n’existe plus de sollicitation visuelle.

Phase 6 : faire un commentaire en réponse à la sollicitation du partenaire et de manière spontanée

Objectif : L’enfant peut commenter ou répondre de façon appropriée aux questions « qu’est-ce que tu veux ? », « qu’est ce que tu vois ? », « qu’est-ce que tu as ? »…

Il s’agit, ici, de faire un commentaire en réponse à la sollicitation du partenaire et de manière spontanée.

Protocole :

1. Question « qu’est-ce que tu vois ? »

2. Différenciation de « qu’est-ce que tu vois ? » et « qu’est-ce que tu veux ? »

3. Question « qu’est-ce que tu as ? »

4. Différenciation des trois demandes

5. Autres questions

6. Demandes spontanées (commentaires spontanés)

            a. Sollicitation par « regarde » ou par une routine

            b. Provoquer un commentaire par effet de surprise

            c. Parler chacun son tour

Phase 7 : introduction de concepts linguistiques complémentaires

Objectif : L’enfant utilise de nombreux concepts linguistiques et ses possibilités de communication sont variées.

Protocole :

1. Concept de couleur, de taille et d’espace

2. Différenciation acceptation / affirmation

Bibliographie

– PECS : système de communication par échange d’images. Manuel d’apprentissage. / Frost (L, A), Bondy (A, S). – Pyramid Educational Consultants UK Ltd, 1994Référence 00412 au CIERA

– Apports et limites de l’utilisation du PECS avec de jeunes autistes/A. Chapelle in Sésame n° 155, juillet 2005.- 11-20Référence CIERA A 00980 (05)

Formations et contacts

Pyramid Education Consultants
PECS France
9, rue Léon Vaudoyer
75007  PARIS
01 43 59 06 88
fax 01 45 66 51 47
administration@pecs-france.fr
www.pecs-france.fr
correspondante : Christine ou Virginie
Directrice :Mme Julie TUIL

PECS AngleterreAdresse postale : Pyramid Educational Consultants UK LtdPavilon House, 6 Old Steine, – Brighton BN1 1EJ – EnglandSite internet : http://www.pecs.org.ukE-mail : maia@pecs.org.uk

EDI Formation organise également un stage où une orthophoniste, Chantal Brousse, présente la manière dont elle utilise ce système. Stages de 2 jours.Renseignements au 04 93 45 53 18. Site internet : www.autisme-formation.net

N.B. PECS France me demande, le 29 novembre 2006, de noter le rectificatif suivant : « Mme Chantal Brousse n’est absolument pas habilitée à former au système PECS et ne peut prétendre organiser des stages sur la présentation du système PECS. Seules les personnes acréditées par PECS France peuvent former à cette méthode. »
Par ailleurs, PECS France organise, le 4 décembre 2006 à PARIS, une conférence sur la présentation du système Pyramidal de l’Education et la méthode PECS avec la présence de Mme Lori Frost, co-fondatrice de cette méthode.

Une réflexion sur “FT – PECS

  1. Pingback: Fiches techniques Autisme du CIERA (Nantes) | Pontt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*