Brunila et al., 2002

Titre: Experiences of combined visual training and arm activation in the rehabilitation of unilateral visual neglect: A clinical study.
Auteurs : Brunila, T., Lincoln, N., Lindell, A., Tenovuo, O., & Hämäläinen, H.
Revue : Neuropsychological Rehabilitation, 2002, 12 (1), 27-40

Dans cette étude anglo-finlandaise, les auteurs cherchent à savoir si la technique d’indiçage spatio-moteur peut être appliquée avec les mêmes effets à des patients qui n’ont que très peu de capacités à mobiliser leur hémicorps gauche.

Quatre patients présentant des signes évidents d’héminégligence gauche (scores < 129/146 au Behaviourial Inattention Test de Wilson, Cockburn, & Halligan (1987) participent à l’expérience :
P1 : score BIT = 66, usage complet de la main gauche, NIC (niveau cognitif général) = moyen
P2 : score BIT = 120, mouvements complets de l’épaule, NIC = supérieur
P3 : score BIT = 108, mouvements complets de l’épaule, NIC = moyen
P4 : score BIT = 96, mouvements minimes de l’épaule, NIC = faible

La procédure s’étend sur 9 semaines dans un paradigme ABA : établissement de la ligne de base, rééducation, évaluation post thérapeutique. Chaque phase dure 3 semaines.

Sept tests étaient administrés à la fin de chacune des 9 semaines :
– T1 : Barrage d’étoiles. 56 petites étoiles, 52 grandes, 13 lettres et 10 mots sont présentés. Le patient doit barrer les petites étoiles.
– T2 : Barrage de lettres. Une lettre cible à barrer 40 fois parmi d’autres lettres.
– T3 : Barrage de lignes. 40 lignes à barrer.
– T4 : Bissection de lignes. Trois lignes à couper en 2. Le score est fonction des déviations par rapport au centre.
– T5 : Lecture d’un article en trois colonnes. Le score est fonction des mots omis.
– T6 : Copie de la figure de Rey.
– T7 : Dénomination de 20 objets symétriquement disposés dans un dessin.

Durant la phase de traitement (B), 12 séances d’une heure de rééducation (4 par semaine). Il s’agissait d’une thérapie classique faite de tâches incitant à l’exploration visuelle du champ gauche.
Tout en réalisant ces exercices, les patients étaient invités à faire un mouvement toutes les 5 secondes environ.
P1 devait serrer et ouvrir le poing gauche. P2, P3 & P4 (ce dernier n’a jamais pu se soumettre à la tâche durant une séance complète) devaient bouger l’épaule.


Globalement, les résultats indiquent que la rééducation est efficace dans les tests T5, T1, T2 et T6. Cependant, il y avait une variabilité importante inter et intra sujet et entre les tests.

Je ne détaille pas ici les résultats. En réalité, tous les patients répondent positivement au traitement. Seul le patient P4 ne progresse pas au test de lecture et tous progressent aux tâches de barrage.

Ces résultats m’ont paru bien difficiles à interpréter (il y a combinaison de deux types de thérapie, la durée du traitement est assez courte et il est difficile de comparer l’intensité du traitement par indiçage spatio-moteur entre les patients, les performances sont parfois très variables et cela déjà en phase pré thérapeutique.

On retiendra cependant
– que cette combinaison de deux thérapies peut donner des résultats chez certains patients ;
– qu’au moins il y a de possibilité de mouvoir une partie gauche du corps ET/OU au plus le niveau cognitif général est faible, au plus il est difficile d’obtenir des résultats ;
– que l’indiçage spatio-moteur peut être engendré sans utiliser un dispositif spécial (même si celui-ci est, il me semble préférable) ;
– que cette technique est peu contraignante et qu’on ne risque rien à l’utiliser.

On se posera aussi sans doute la question de savoir s’il ne faudrait pas limiter les tâches d’exploration visuelle à celles qui ne nécessitent pas d’utiliser la main droite (du moins lorsque l’on invite le patient à bouger un membre gauche dans l’espace gauche).
En effet, nous avons vu dans l’introduction à cette série que l’effet d’indiçage spatio-moteur peut être annulé dans ces conditions.


http://www.tandf.co.uk/journals/pp/09602011.html
http://www.psypress.co.uk


———————————————————–
INFORMATIONS UTILES

– A l’adresse suivante, vous trouverez un intéressant résumé critique (en anglais) de l’article :
Katz N, Hartman-Maeir A, Ring H, Soroker, N. Functional disability and rehabilitation outcome in right hemisphere damaged patients with or without unilateral spatial neglect. Arch Phys Med Rehabil 1999; 80: 379-384
http://www.dcn.ed.ac.uk/step/nov1999/ref8.htm

– Vous trouverez le BIT (Rivermead Behavioural Inattention Test) ICI.


– Plumer, P., Morris, M.E., & Dunai, J. Assessment of unilateral neglect. Physical Therapy, 2003, 83 (8), 732-740. :
http://www.ptjournal.org/PTJournal/Aug2003/ad080300732p.pdf
Pour plus d’infos sur le Journal of the American Physical Therapy Association :
http://ptjournal.org/Jan2004/toc.cfm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*